Bibliographie primaire

La correspondance de Bussy

  1. [M] Roger de Bussy-Rabutin, LES / MEMOIRES / DE MESSIRE / ROGER DE RABUTIN / COMTE DE BUSSY, / lieutenant general des armées du roy, / et mestre de camp general / de la cavalerie legere , Paris : Jean Anisson, M.DC.XCVI., 2 vols.
    • contient 21 lettres de Madame de Sévigné, des années 1648 à 1657.
  2. [B1] Roger de Bussy-Rabutin, LES / LETTRES / DE MESSIRE / ROGER DE RABUTIN / COMTE DE BUSSY / lieute- nant general des armées / du roi, et mestre de camp ge- / neral de la cavalerie Françoi- / se et etrangere / Nouvelle edition avec les Réponses , Paris : Florentin et Pierre Delaulne, M.DC.XCVII., 4 vols. (1698 pour les voll. 3 et 4).
    • Édition publiée par la marquise de Coligny et Bouhours. Contient de 247 lettres de l’édition Monmerqué de 1862.
  3. [B2] Roger de Bussy-Rabutin, NOUVELLES / LETTRES / DE MESSIRE / ROGER DE RABUTIN, / COMTE DE BUSSY; / lieutenant general des armÉes / du roi, et mestre de camp / general de la cavalerie / Françoise et etrangere / Avec les Réponses , Paris : Florentin Delaulne, M.DCCIX., 3 vols.
    • Complément à l’édition de 1697. Contient 12 lettres de l’édition Monmerqué de 1862.
  4. [S] Roger de Bussy-Rabutin, Supplément aux Mémoires et lettres de M. le comte de Bussy Rabutin, pour servir de suite à toutes les éditions de ses ouvrages qui ont paru tant en France qu’aux pays étrangers , Au Monde [Dijon], 7539417 [1753 ?], 2 parties en 1 vol.
    • Supplément sans aucun ordre de lettres et fragments nouveaux. Contient 18 lettres de l’édition Monmerqué de 1862.
    • Catalogue : BNF
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 460 .
  5. Roger de Bussy-Rabutin, Correspondance de Roger de Rabutin, comte de Bussy, avec sa famille et ses amis (1666-1693), Ludovic Lalanne, Paris : Charpentier, 1858-1859, 6 vols. in-12.

Les éditions subreptices

  1. [E1] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRES / CHOISIES / DE MADAME LA MARQUISE / DE SEVIGNE / A MADAME / DE GRIGNAN / SA FILLE / Qui contiennent beaucoup de par- / ticularitez de l’Histoire de Loüis / XIV. , [Troyes] M.D.C.C.X.X.V., 75 p., in-12.
    • Première édition subreptice de 31 lettres ou fragments.
    • Catalogue : BNF
    • Version numérique : vol.
    • Références bibliographiques : Perrin 1754, vol. 1, p. XI ; Monmerqué 1862, vol. 11, p. 434 ; Duchêne 1974, vol. 1, p. 757.
  2. [E2] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, ALETTRES / DE MARIE / RABUTIN-CHANTAL / MARQUISE DE SEVIGNE’, / A MADAME / LA COMTESSE / DE GRIGNAN / SA FILLE , [Rouen] MDCCXXVI, 2 vol. in-12 de 381 et 324 pages.
    • Deuxième édition subreptice. Le tome 1 contient 4 lettres à Emmanuel de Coulanges, puis 74 lettres à Mme de Grignan. Le tome 2 contient 60 lettres à Mme de Grignan.
  3. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRES / DE MARIE / RABUTIN-CHANTAL, / MARQUISE DE SEVIGNÉ, / A MA- DAME / LA COMTESSE / DE GRIGNAN / SA FILLE , [S.l.] MDCCXXVI, 2 vol. in-12 de 270 et 220 pages.
    • Même contenu que l’édition de Rouen, avec une pagination différente.
    • Catalogue :
    • Versions numériques : vol. 1 vol. 2
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 436 .
  4. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, [titre inconnu], [S.l.] MDCCXXVI, 2 vol. in-12 de 264 et 228 pages.
    • Même contenu que l’édition de Rouen, avec une pagination différente. Il y a une lettre de moins dans le premier tome, une lettre de plus dans le second tome.
    • Catalogue :
    • Version numérique :
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 436 .
  5. [E2] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRES / DE MADAME / RABUTIN-CHANTAL, / MARQUISE / DE SEVIGNÉ, / A Madame la Comtesse / DE GRIGNAN, / sa Fille , La Haye : P. Gosse, J. Neaulme & Comp., M. DCC. XVI., 2 vols. de 344 et 298 pages.
    • Troisième édition subreptice. Elle contient 177 lettres.
    • Catalogue : BNF
    • Versions numériques : vol. 1 vol. 2
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 440 ; Duchêne 1974, vol. 1, p. 760.
  6. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRES / DE MARIE / RABUTIN-CHANTAL / MARQUISE DE SÉVIGNÉ; / A MADAME / LA COMTESSE / DE GRIGNAN / SA FILLE. , [s.l.] MDCCXXVIII, 3 vols. in-12 de 264, 144 et 252 pages.
    • Réimpression de la troisième édition subreptice. avec quelques modifications. D’après Monmerqué, cette édition utilise les mêmes caractères que la première contrefaçon de l’édition de Rouen.
  7. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, [titre inconnu], 3 vols. in-12 de 264, 144 et 252 pages.
    • Réimpression de l’édition de La Haye, ou plus précisément de sa réimpression de 1728.
    • Catalogue : BNF
    • Version numérique :
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 441 .

Les éditions Perrin

  1. [P1] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, RECUEIL / DES LETTRES / DE / MADAME LA MARQUISE / DE SÉVIGNÉ, / A / MA- DAME LA COMTESSE / DE GRIGNAN, SA FILLE , Paris : Nicolas Simiart, M.DCC.XXXIV (tomes I-IV) et Paris : Rollin, M.DCC.XXXVII (tomes V-VI), 6 vols. in-12. Denis-Marius Perrin
    • Première édition Perrin, avec 402 lettres pour les quatre premiers volumes, 212 pour les deux derniers.
    • Réimpression(s) : 1738 chez Rollin (Paris) et 1739 chez les frères Verbeck (Leyde), 1754 chez Rollin (Paris).
  2. [] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, RECUEIL / DES LETTRES / DE / MADAME LA MARQUISE / DE SÉVIGNÉ / A / MA- DAME LA COMTESSE / DE GRIGNAN, SA FILLE. / NOUVELLE EDITION , Dresde : George Conrad. Walther, M DCC LIII, 6 vols. ; in-8.
    • Contrefaçon de l’édition Perrin de 1734-1737.
  3. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, RECUEIL / DE / LETTRES CHOISIES, / POUR SERVIR DE SUITE / Aux Lettres de Madame de sevigne’ / à Madame de grignan, sa Fille , Paris : Rollin, M. DCC. LI, 1 vol. in-12. Denis-Marius Perrin
    • Ce recueil contient 123 lettres, dont 25 de Mme de Sévigné, 3 de Mme de Grignan, 29 de M. de Coulanges, 50 de Mme de Coulanges, 14 de Mme de La Fayette, 1 du cardinal de Retz et 1 de La Rochefoucauld. Il en existe deux impressions (une signée Claude Simon, l’autre F.G. Simon) avec un ordre différent mais un contenu identique.
    • Réimpression(s) : 1775 par la Compagnie des libraires (Paris).
    • Catalogue : BNF
    • Version numérique : vol
    • Références bibliographiques : Mercure de France, mars 1751, p. 105 ; Monmerqué 1862, vol. 11, p. 443 ; Duchêne 1974:819.
  4. [] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, RECUEIL / DE / LETTRES CHOISIES, / POUR SERVIR / DE SUITE AUX LETTRES / DE MADAME / DE SÉVIGNÉ / A MADAME / DE GRIGNAN, SA FILLE. / NOUVELLE EDITION. , Dresde : George Conrad. Walther, 1753, 391-[9] p. ; in-8.
    • Contrefaçon du supplément de 1751 à l’édition Perrin de 1734/1737.
  5. [] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRES / NOUVELLES / DE /MADAME LA MARQUISE / DE SÉVIGNÉ / A / MADAME LA COMTESSE / DE GRIGNAN, / SA FILLE: / Extraites de l’Edition de 1754, 8 vol. / in-12. pour servir de Supplément à / l’Edition de Paris en six volumes. , Paris : Durand, M. DCC. LIV, 2 vol. in-12 (numérotés VII et VIII). Denis-Marius Perrin
    • L’année 1754 voit la parution de la seconde édition Perrin, et d’une réimpression de l’édition de 1734-1737. Afin que cette dernière se vende, un complément en deux volumes reprenant les nouveautés de l’édition de 1754 est publié.
  6. [P2] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, RECUEIL / DES LETTRES / DE / MADAME LA MARQUISE / DE SÉVIGNÉ, / A / MADAME LA COMTESSE / DE GRIGNAN, SA FILLE. / Nouvelle Edition augmentée. , Paris : Rollin, M.DCC.LIV., 8 vol. ; portraits ; in-12. Denis-Marius Perrin
    • Seconde édition Perrin, parue chez Rollin, mais aussi la même année chez Durand et David (avec un titre et une pagination légèrement différents). 772 lettres (les inédites sont marquées d’un astérisque).
      Tome Contenu Remarque
      1 103 lettres
      2 109 lettres
      3 98 lettres
      4 99 lettres une lettre oubliée a été placée en fin de volume.
      5 95 lettres
      6 83 lettres une lettre oubliée a été placée en fin de volume.
      7 111 lettres
      8 74 lettres
    • Réimpression(s) : 1754 chez Desaint et Saillant (Paris).

Enrichissement du corpus

  1. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRES / DE MADAME LA MARQUISE / DE SÉVIGNÉ / A MADAME LA COMTESSE / DE GRIGNAN / SA FILLE. , Amsterdam : la Compagnie, M. DCC. LVI.
    • Première édition intégrant le supplément de 1751 à l’édition de 1754. Des dates sont corrigées.
  2. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, Lettres de Madame de S*** à monsieur de Pomponne, Amsterdam, 1756.
    • Correspondance avec Pomponne. 11 lettres relatives au procès Fouquet.
    • Catalogue : BNF
    • Version numérique : vol.
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 447 ; Duchêne 1974:819.
  3. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, Lettres nouvelles ou nouvellement recouvrées de la marquise de Sévigné et de la marquise de Simiane, sa petite-fille, pour servir de suite aux différentes éditions des lettres de la marquise de Sévigné , Paris : Lacombe, 1773, In-12, XII-393 p. et l’erratum. Lacombe (?)
    • Première publication des lettres de Sévigné à Moulceau, et de Mme de Simiane à d’Héricourt.
    • Réimpression(s) : 1774 chez Lacombe (Paris) avec quelques variations et Dufour (Maastricht).
    • Catalogue : BNF
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 447 ; Duchêne 1974:820.
  4. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRES / DE / MADAME DE SÉVIGNÉ / A SA DILLE ET A SES AMIS; / NOUVELLE EDITION / mise dans un meilleur ordre, enrichie d’Éclaircissemens et de / Notes historiques ; augmentée de Lettres, Fragmens, Notices sur / Madame de Sévigné et sur ses Amis, Éloges et autres morceaux / inédits ou peu connus, tant en prose qu’en vers , Paris : Bossange, Masson et Besson, 1806, 8 vols. in-8. Philippe Antoine Grouvelle
    • Il s’agit de la première édition classant les lettres par date, et non par correspondant. Contient une seule lettre inédite (à Charles de Sévigné, le 20/09/1695).
    • Réimpression(s) : 1819 chez Bossange, Dabo, Tramblay, Féret, etc. (Paris) en 12 vols., avec un treizième volume (non-chiffré) contenant les lettres publiées par Klostermann en 1814.
  5. LETTRES / INÉDITES / DE Mme. DE SÉVIGNÉ., Paris : Klostermann fils, 1814, LXIV-286 p. Charles-Hubert Millevoye Claude-Xavier Girault ,
    • Lettres tirées des collections des archives du château d'Époisses (36 lettres au comte, 31 à la comtesse) et de la collecton de Germain Garnier (lettres à d'Hacqueville et surtout Mme de Grignan).
    • Réimpression(s) :
    • Catalogue : BNF
    • Version numérique : vol.
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 451 .
  6. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRES / DE / MADAME DE SÉVIGNÉ, / DE SA FAMILLE, ET DE SES AMIS. / avec portraits, vues, et Fac-simile. , Paris : J. J. Blaise, 1818, 10 vol. : pl., portraits, fac-simil., armoiries ; in-8. Louis Monmerqué
    • Première édition Monmerqué, avec commentaire. 100 lettres et 300 fragments inédits d'après l'éditeur.
    • Réimpression(s) : 1820-1821 chez Blaise (Paris)
  7. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, MÉMOIRES / DE / M. D COULANGES / SUIVIS / DE LETTRES INÉDITES DE MADAME DE SÉVIGNÉ, / DE SON FILS, DE L’ABBÉ DE COULANGES, / D’ARNAULD-D’ANDILLY, D’ARNAULD DE POMPONNE, / DE JEAN DE LA FONTAINE, /Et d’autres personnages du même siècle. , Paris : J.-J. Blaise, 1820, XII-507 p. ; in-8. Louis Monmerqué
    • 24 lettres de Mme de Sévigné : 2 à Ménage, 10 à Du Plessis, 9 à d’Herigoyen (1 de Ch. de Sévigné au même), 1 à Revol, et 1 à Pomponne écite avec Mme de La Fayette.
    • Réimpression(s) : Même éditeur, même année (in-12).
    • Catalogue : BNF
    • Version numérique : vol.
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 454 .
  8. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRES / DE MADAME DE SÉVIGNÉ, / DE SA FAMILLE, ET DE SES AMIS ; / ÉDITION ORNÉE DE VINGT-CINQ PORTRAITS DESSINÉS PAR DEVÉRIA, / AUGMENTÉE DE PLUSIEURS LETTRES INÉDITES, / DES CENT CINQ LETTRES PUBLIÉES EN 1814, PAR KLOSTERMANN, / DES NOTES ET NOTICES DE GROUVELLE, / ET DES RÉFLÉXIONS DE L’ABBÉ DE VAUXELLES ; / PRÉCÉDÉES / D’UNE NOUVELLE NOTICE BIOGRAPHIQUE SUR MADAME DE SÉVIGNÉ, / ET ACCOMPAGNÉES DE NOTES GÉOGRAPHIQUES, HISTORIQUES, / POLITIQUES; CRITIQUES ET DE MOEURS, Par M. GAULT-DE-SAINT-GERMAIN. , Paris : Dalibon, 1823. Philippe Antoine Grouvelle
    • Première édition fondant dans la masse des lettres déjà connues celles publiées par Millevoye en 1814. Elle s’appuit très fortement sur l’édition Monmerqué.
  9. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, Lettre écrite par Mme de Sévigné à Mme de Grignan, le 21 juin 1671, rétablie pour la première fois d’après le manuscrit autographe , Paris : J.-J. Blaise, 1826. IV-20 p. ; in-8. Louis Monmerqué
    • Lettre du 21/06/1671, conservée à la Bibliothèque nationale d'Autriche.
    • Réimpression(s) :
    • Catalogue : BNF
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 455 .
  10. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRES / INÉDITES / DE MADAME DE SÉVIGNÉ, / DE SA FAMILLE ET DE SES AMIS. / AVEC PORTRAITS, VUES ET FAC-SIMILE , Paris : J.-J. Blaise, 1827. In-8° , XIV-78 p. Louis Monmerqué
    • Forme le tome complémentaire de l'édition Monmerqué de 1818 réimprimée en 1820. Contient vingt lettres ou fragments du manuscrit Grosbois, décrit pour la première fois.
    • Réimpression(s) :
    • Catalogue : BNF
    • Version numérique : vol.
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 455 .
  11. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, Lettre de Madame de Grignan au comte de Grignan, son mari, Paris : imprimerie de Firmin-Didot frères, décembre 1832, 12 p. ; in-8. Louis Monmerqué
    • Lettre du 05/01/1688. Tiré à cinquante exemplaires. Le manuscrit est la propriété de L. Monmerqué au moment de la publication.
    • Catalogue : BNF
    • Version numérique :
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 456 .
  12. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, BLLET ITALIEN / DE / MADAME DE SÉVIGNÉ / A LA / MARQUISE d’UXELLES, / SUIVI D’UNE LETTRE DE / MADAME DE GRIGNAN, / A LA MÊME ; PUBLIÉS POUR LA PREMIÈRE FOIS , Paris : F. Didot frères, 1844, In-16, 15 p. Louis Monmerqué
    • Lettre de septembre 1953 (n °22 de l’édition Duchêne).
    • Catalogue : BNF
    • Version numérique : vol.
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 456 .
  13. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, DERNIÈRE PENSÉE / DE MADAME DE SÉVIGNÉ / POUR SA FILLE, Paris : de l’imprimerie de Dondey-Dupré, 1846, 16 p. ; in-8. Louis Monmerqué
    • Contient deux lettres du lieutenant civil Le Camus, l’une à Mme de Grignan, l’autre au chevalier de Grignan, et un fragment d’une lettre du marquis de Sévigné à Mme de Grignan.
    • Catalogue : BNF
    • Version numérique : vol.
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 457
  14. [] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRE INÉDITE / DU MARQUIS DE SÉVIGNÉ / A LA / COMTESSE DE GRIGNAN, / SA SOEUR, / sur les affaires de leur maison. , Paris : imprimerie de Mme Ve Dondey-Dupré, 1847. 24 p. ; in-8. Louis Monmerqué
    • Lettre datée des Rochers, du 27/09/1696. Dans la préface est insérée une lettre de Fauris de Saint-Vincent, descendant de Mme de Sévigné, et dans l’appendice une lettre de Martin de Noirlieu, curé de Saint-Jacques du Haut-Pas où le marquis de Sévigné est enterré.
    • Réimpression(s) :
    • Catalogue : BNF
    • Version numérique : vol.
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 458 .
  15. [] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, TABLETTES / DE VOYAGE / PAR Mme DE MONMERQUÉ / DEUXIÈME ÉDITION / SUIVIES DE LETTRES DE MADAME DE SÉVIGNÉ, DE SA FAMILLE ET DE SES AMIS / qui n’ont pas été réunies à sa correspondance. , Paris : Ledoyen, 1851. 104 p. ; in-16. Marie-Caroline de Monmerqué
    • Les Tablettes de voyage (qui racontent un voyage aux Rochers) paraissent dans le Journal des Dames avant d’être publiées indépendamment (d’où « deuxième édition »). Elles contiennent 12 lettres, dont une inédite.
    • Réimpression(s) : Deuxième édition la même année.
    • Catalogue : BNF
    • Version numérique : vol.
    • Référence bibliographique : Monmerqué 1862, vol. 11, p. 458 .
  16. [GEF] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRES / DE / MADAME DE SÉVIGNÉ / DE SA FAMILLE ET DE SES AMIS / RECCUEILLIES ET ANNOTÉS / PAR M. MONMERQUÉ / MEMBRE DE L’INSTITUT / NOUVELLE ÉDITION / REVUE SUR LES AUTOGRAPHES, LES COPIES LES PLUS AUTHENTIQUES / ET LES PLUS ANCIENNES IMPRESSIONS / ET AUGMENTÉE / de lettres inédites, d’unenouvelle notice, d’un lexique des mots / et locution remarquables, de portratis, vues et fac-simile, etc. , Paris : L. Hachette, 1862-1868. 14 vol. in-8° + Album in-4° , pl., portraits, fac-simil., armoiries en coul. Louis Monmerqué
    • Edition s'appuyant sur le recueil Grosbois. L. Monmerqué, mort en 1862, n'a pas pu terminer son édition: c'est Adolphe Regnier qui s'en est chargé.
    • Réimpression(s) :
  17. [] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRES INÉDITES / DE / MADAME DE SÉVIGNÉ / A / MADAME DE GRIGNAN / SA FILLE / EXTRAITES D’UN ANCIEN MANUSCRIT / PUBLIÉES POUR LA PREMIÈRE FOIS, ANNOTÉES ET PRÉCÉDÉES / D’UNE INTRODUCTION / PAR / CHARLES CAPMAS / PRO- FESSEUR A LA FACULTÉ DE DROIT DE DIJON , Paris : Hachette, 1876, 2 vol. ; in-8. Charles Capmas
    • Publication du manuscrit Capmas.
    • Catalogue : BNF
    • Versions numériques : vol. 1 vol. 2
    • Référence bibliographique : Duchêne 1972, t. 1, p. 770.
  18. [] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, LETTRES, Paris, Gallimard 1953, 1955 et 1957, 3 vols, in-16. Émile Gérard-Gailly
    • Première édition de la Pléiade.
    • Réimpression(s) : 1963
  19. [] Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, Correspondance, [Paris] : Gallimard, 1972, 1974 et 1978, 3 vol. ; 18 cm
    • Réimpression(s) : Multiples réimpressions, avec parfois des changements: t.1 (1977, 1983, 1985, 1995, 2000, 2005, 2014), t. 2 (1980, 1986, 1996, 2005), t. 3 (1996, 2005) Une note p. XIX du t. 1 indique des corrections importantes, mais une foule de petits détails corrigée à chaque imprression ne serait pas signalée.

Bibliographie secondaire avant 2006

  1. Ackerman Simone, « Mme de Sévigné, souveraine protéiforme de la littérature épistolaire – un théâtre de la cruauté impressionniste », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 177-184.
  2. Adams Marcie Elaine, La Représentation féminine du corps souffrant , M.A., University of Western Ontario, 1997 [Dissertation Abstracts International, 38/01, février 2000, p. 49].
  3. Allentuch Harriet Maxine Ray, « My daughter / myself. Emotional roots of Mme de Sévigné’s art », Modern Language Quarterly , vol. 43, 1982, p. 121-137.
  4. Allentuch Harriet Maxine Ray, « Setting Feelings to Words: Language and Emotion in the Letters of Madame de Sévigné », PFSCL, XV, n° 28, 1988, p. 239-244.
  5. Allentuch Harriet Maxine Ray, A descriptive analysis of the personality of Mme de Sévigné , Ph. D., Columbia University, 1962 [Dissertation Abstracts International, A 34/07, janvier 1974, p. 4238].
  6. Allentuch Harriet Maxine Ray, Mme de Sévigné, a portrait in Letters , Baltimore, The John Hopkins Press, 1963.
  7. Arey Marie-Jo, L’espace d’une Sévigné : Relations spatiales et autogynographiques dans la Correspondance , Ph. D., Duke University, 1989, [Dissertation Abstracts International, A 50/11, mai 1990, p. 3611].
  8. Arey Marie-Jo, « Un phénomène de dépendance : l’amour-maladie chez Sévigné et Proust », Symposium. A quaterly journal of modern foreign literatures, vol. XLV, n° 4, hiver 1992, p. 243-254.
  9. Arland Marcel, « Mme de Sévigné. La lettre et le naturel », dans La Prose française. Anthologie, histoire et critique d’un art , Paris, Stock, 1951, p. 435-447.
  10. Arrou-vignod Philippe, « La marquise et la comète », dans Le discours des absents , Paris, Gallimard, 1993, p. 57-69.
  11. Arsenault Philip Elwyn, The Literary Opinions of Mme de Sévigné , Ph. D. Princeton University, 1959 [Dissertation Abstracts International, 20/10 avril 1960, p. 4105].
  12. Arzel Florence, La Bretagne chez Mme de Sévigné , Spézat, Coop Breizh, 1996.
  13. Avigdor Eva, Mme de Sévigné. Un portrait intellectuel et moral , Paris, Nizet, 1974.
  14. Avigdor Eva, « La vraie préciosité d’une véritable précieuse », XVIIe Siècle , n° 108, 3e trimestre 1975, p. 59-74.
  15. Avrane Patrick, « Un canapé pour la marquise ? », Europe, n° 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 80-89.
  16. Bachellier Évelyne, « De la conversation à la conversion », Communications, n° 30, 1980, p. 31-56.
  17. Bachellier Évelyne, L’Humeur de ma mère, l’humeur de ma fille. La correspondance de Mme de Sévigné , sous la dir. de J. Kristeva, thèse de 3ème cycle, Université Paris-VII, 1987.
  18. Barnwell Henry Thomas, « L’art épistolaire de Mme de Sévigné dans les lettres sur le procès Foucquet », dans W. Leiner et P. Ronzeaud (dir.), Correspondances. Mélanges offerts à Roger Duchêne, Narr, Tübingen-Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 1992, p. 387-394.
  19. Baudin Henri, « L’italianisme dans les Lettres de Mme de Sévigné » [8e Congrès Soc. franç. de Litt. comparée, Grenoble / Chambéry, 1996], Studi francesi, n° 35, 1968, p. 109-118.
  20. Bernet Anne, Mme de Sévigné. Mère passion , Paris, Perrin, 1996.
  21. Beugnot Bernard, « Mme de Sévigné telle qu’en elle-même enfin ? », French Forum, V, 1980, p. 207-217.
  22. Blanc André, « La rhétorique de l’adieu dans les lettres à Mme de Grignan », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 361-371.
  23. Boissieu Jean-Louis de et GARAGNON Anne-Marie, « Mme de Sévigné : Lettre du 21 octobre 1671 à Mme de Grignan »,  Commentaires stylistiques, Paris, SEDES, 1997, p. 95-118.
  24. Bonvalet Nicole, « Études parallèles. Lorsque les femmes lisent Mme de Sévigné », Œuvres et critiques , V, 1, 1980, p. 121-142.
  25. Bourgeois-courtois Muriel, « Mme de Sévigné et la notion de “monde” », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 335-344.
  26. Bray Bernard, Épistoliers de l’âge classique. L’art de la correspondance chez Mme de Sévigné et quelques prédécesseurs, contemporains et héritiers , Tübingen, Narr, coll. « Études littéraires françaises », 2007.
  27. Bray Bernard, «  Quelques aspects du système épistolaire de Mme de Sévigné » [1969], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 245-259.
  28. Bray Bernard, « Les voitures de Mme de Sévigné », Romanische Forschungen, LXXXIII, 1971, p. 596-602.
  29. Bray Bernard, « L’épistolière au miroir. Réciprocité, réponse et rivalité dans les lettres de Madame de Sévigné à sa fille » [1973], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 283-292.
  30. Bray Bernard, « Mme de Sévigné et l’art de la narration » [1988], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 293-298.
  31. Bray Bernard, « “Une femme de Vitré” : Mme de Sévigné épistolière aux Rochers » [1991], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 299-308.
  32. Bray Bernard, « Isabelle de Charrière, la “Sévigné de notre siècle” » [1995], repris dans Épistoliers de l’âge classique. op. cit., p. 485-500.
  33. Bray Bernard, « L’art épistolaire de Mme de Sévigné » [1996], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 260-268.
  34. Bray Bernard, « Le style épistolaire : la leçon de Mme de Sévigné » [1996], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 317-330.
  35. Bray Bernard, « Premier lecteur, premier admirateur, le cousin Bussy-Rabutin » [1996], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 331-341.
  36. Bray Bernard, « Causerie et conversation dans les lettres de Madame de Sévigné » [2006], repris dans Épistoliers de l’âge classique, op. cit., p. 269-282.
  37. Bury Emmanuel, « Mme de Sévigné face aux critiques du XIXe siècle : Sainte-Beuve et consorts », RHLF, « Images de Mme de Sévigné », mai-juin 1996, p. 446-460.
  38. Cagnat Constance, « Les histoires tragiques de Mme de Sévigné », XVIIe Siècle, n° 175, avril-juin 1992.
  39. Caillé Stéphane, « L’apparition de Mme de Sévigné dans la Recherche : la création d’un précurseur », Bulletin Marcel Proust, n° 47, p. 24-37.
  40. Cajat Claude, Mme de Sévigné à Paris et en Île-de-France , Étrépilly, Les Presses du Village-Christian de Bartillat, « Collection Bleu », 2006.
  41. Capasso Ruth Carver, The portrait in letters of Mme de Sévigné , Ph. D., Harvard University, 1983 [Dissertation Abstracts International A 44/06, décembre 1983, p. 1808].
  42. Cartmill Constance,  « Le général et le singulier ou Les avatars de On dans les Lettres de Mme de Sévigné », Œuvres et critiques, XIX, 1, 1994, p. 135-137.
  43. Cartmill Constance, On ou les avatars de je dans la Correspondance de Mme de Sévigné , Ph. D., Queen’s University at Kingston, 1994 [Dissertation Abstracts International, A 56/04, octobre 1995, p. 1380].
  44. Cartmill Constance, « Mme de Sévigné et la théorie de la sympathie », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 277-286.
  45. Cartmill Constance, « Inventions du moi à l’âge classique : Sévigné et Bussy-Rabutin », dans P. Beaulieu et D. Desrosiers-Bonir (dir.), Dans les miroirs de l’écriture, Montréal, Département d’études françaises, coll. « Paragraphes », 1998, p. 117-123.
  46. Cartmill Constance, « La Providence chez Mme de Sévigné : jansénisme ou mondanité ? », dans R.-G. Hodgson (dir.), La Femme au XVIIe siècle. Actes du colloque de Vancouver, University of British Columbia (5-7 octobre 2000), Tübingen, Narr, « Biblio 17 », 138, 2002, p. 315-323.
  47. Cartmill Constance, « Les déguisements du moi dans la Correspondance de Mme de Sévigné ou la naissance de l’autobiographie », La Spiritualité / L’Épistolaire / Le Merveilleux au Grand Siècle , Actes du 33e Congrès de la North American Society French Literature, t. III, Arizona State University (Tempe), D. Wetsel et F. Canovas (dir.), « Biblio 17 », 145, Tübingen, Narr, 2003, p. 139-146.
  48. Cartmill Constance, « Mme de Sévigné, lectrice de Pierre Nicole. La lettre à l’épreuve de l’essai », dans I. Brouard-Arends (dir.), Lectrices d’Ancien Régime , Rennes, PUR, 2003, p. 351-359.
  49. Charles Michel, Introduction à l’étude des textes , Paris, Seuil, 1995, p. 249-259.
  50. Chédozeau Bernard, « Religion et morale chez Mme de Sévigné », Marseille, n° 95, 4ème trimestre 1973, p. 53-60.
  51. Chédozeau Bernard, « Quelques notes sur la religion de Mme de Sévigné », Europe, n° 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 113-122.
  52. Chomel Josée et Chomel Philippe, Mme de Sévigné à Grignan , Lyon, Aubanel, 1996.
  53. Collinet Jean-Pierre, « Bussy-Rabutin et la naissance de Mme de Sévigné à l’existence littéraire », Mémoires de la Société éduenne, tome 55, fasc. 3, 1993-1994, p. 245-253.
  54. Cordelier Jean, Mme de Sévigné par elle-même , Paris, Seuil, coll. « Les écrivains de toujours », 1973.
  55. Cordelier Jean, « Mme de Sévigné seule devant la mort », Marseille, 95, 4e trimestre 1973, p. 71-82.
  56. Cordelier Jean, « Mme de Sévigné… dans tous ses états », Marseille, 118, 3e trimestre 1979, p. 65-76.
  57. Couprie Alain, « Mme de Sévigné, “Vive donc notre vieil ami Corneille !” », dans M. Bertaud et A. Niderst (dir.), Onze études sur la vieillesse de Corneille dédiées à la mémoire de Georges Couton , Boulogne-Rouen-Paris, Klincksieck, 1994, p. 153-170.
  58. Couvreur Manuel, « L’oreille de Mme de Sévigné », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes ». Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 191-204.
  59. Craveri Benedetta, « Mme de Sévigné et Mme de Lafayette : une longue amitié », chap. X de L’Âge de la conversation [2001], Paris, Gallimard, coll. « Tel », 2002, p. 263-310.
  60. Craveri Benedetta, « Mme du Deffand et Mme de Sévigné : les enjeux d’un modèle », dans B. Diaz et J. Siess (dir.), L’Épistolaire au féminin. Correspondances de femmes (XVIIIe-XIXe siècle), Actes du Colloque de Cerisy-la-Salle (1er-5 octobre 2003), Caen, Presses universitaires de Caen, 2006, p. 163-177.
  61. Croquette Bernard, « La “Lettre des foins” est-elle de Mme de Sévigné ? », XVIIe Siècle, n° 148, juillet-septembre 1985, p. 317-320.
  62. Dandrey Patrick, « Pouvoir et séduction : Mme de Sévigné, Esther et le Roi », Cahiers de littérature du XVIIème siècle , n° 7, 1985, p. 23-45.
  63. Depretto Laure, L’Éventail de la marquise. Pratiques intertextuelles dans la correspondance de Mme de Sévigné , mémoire de maîtrise, sous la dir. de M. Escola, Université Paris IV, juin 2005.
  64. Deprun Jean, « Mme de Sévigné et les controverses post-cartésiennes. Des “Animaux-Machines” aux “Âmes vertes” », Marseille, n° 95, 4e trimestre 1973, p. 43-52.
  65. Descombes Vincent, « Le côté Dostoïevski de Mme de Sévigné », Proust : philosophie du roman, Paris, Minuit, 1987, p. 257-271.
  66. Desprechins Anne, « Regard de Mme de Sévigné sur le jardin », dans W. Leiner et P. Ronzeaud (dir.), Correspondances. Mélanges offerts à Roger Duchêne , Tübingen-Paris, Narr-Publications de l’Université de Provence, 1992, p. 395-404.
  67. Desprechins Anne, « Mme de Sévigné sourde au langage des formes », dans F.-R. Hausman, C. Miething et M. Zimmermann (dir.), « Diversité, c’est ma devise ». Studien zur französischen Literatur des 17. Jahrhunderts. Feschrift für Jürgen Grimm , PFSCL, « Biblio 17 », 86, 1994, p.146-154.
  68. Dostie Pierre, « La mort de Turenne dans la Correspondance de Mme de Sévigné, ou la naissance d’un mythe », PFSCL, XV, 1988, p. 115-129.
  69. Dostie Pierre, « Un récit séquentiel dans la Correspondance de Mme de Sévigné, la visite de Versailles de 1676 », New Zealand Journal of French Studies, vol. 11, n° 1, mai 1990, p. 23-31. 
  70. Dostie Pierre, « Fouquet sur la sellette : le procès d’un héros cornélien dans la Correspondance de Mme de Sévigné », PFSCL, vol. XXII, n° 43, 1995, p. 583-595.
  71. Dostie Pierre, « “Il ne faut point qu’il sorte du talent qu’il a de conter”. Mme de Sévigné, critique des Fables de La Fontaine », Cahiers d’Histoire des littératures romanes , 19, 3/4, 1995, p. 251-260.
  72. Dostie Pierre, « Du faste au dépouillement. Deux “manières de peindre” chez Sévigné », Cahiers du Dix-septième, VII, 1, printemps 1997, p. 149-160.
  73. Duchêne Jacqueline, Françoise de Grignan, ou Le mal d’amour , Paris, Fayard, 1985.
  74. Duchêne Jacqueline, Bussy-Rabutin, Paris, Fayard, 1992.
  75. Duchêne Jacqueline, « Derrière le rideau », Europe, n° 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 90-99.
  76. Duchêne Jacqueline, « “Mes petites entrailles”, ou l’art d’être grand-mère de Mme de Sévigné », dans R. Duchêne et P. Ronzeaud (dir.), Autour de Mme de Sévigné. Deux colloques pour un Tricentenaire : Rapports mère-fille au XVIIe siècle et de nos jours (Marseille 20-21 janvier 1996) ; Les voyages en France au XVIIe siècle (Aix-en-Provence 27-28 octobre 1996), Paris-Seattle-Tübingen, PFSCL, coll. « Biblio 17 », 105, 1997, p. 51-60.
  77. Duchêne Roger, Mme de Sévigné, Paris, Desclée de Brouwer , coll. « Les écrivains devant Dieu », 1968.
  78. Duchêne Roger, Mme de Sévigné et la lettre d’amour, [1970], Paris, Klincksieck, coll. « Bibliothèque de l’Âge classique », 1992.
  79. Duchêne Roger, Naissances d’un écrivain : Mme de Sévigné , Paris, Fayard, 1996.
  80. Duchêne Roger (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998.
  81. Duchêne Roger et Ronzeaud Pierre (dir.), Autour de Mme de Sévigné . Deux colloques pour un Tricentenaire : Rapports mère-fille au XVIIe siècle et de nos jours (Marseille 20-21 janvier 1996) ; Les voyages en France au XVIIe siècle (Aix-en-Provence 27-28 octobre 1996), Paris-Seattle-Tübingen, PFSCL, coll. « Biblio 17 », 105, 1997.
  82. Duchêne Roger, Mme de Sévigné ou la chance d’être femme , Paris, Fayard, 2002.
  83. Duchêne Roger, « Mme de Sévigné en Provence : trois lettres inédites de l’abbé de Coulanges », RHLF, n° 62, 1962, p. 167-179.
  84. Duchêne Roger, « Une reconnaissance excessive ? Mme de Sévigné et son Bien Bon », Dix-septième Siècle, n° 74, 1967, p. 27-53.
  85. Duchêne Roger, « Une grande dame et l’architecture. Mme de Sévigné et les Mansart », Marseille, n° 86, 1971, p. 19-24.
  86. Duchêne Roger, « Réalité vécue et réussite littéraire : le statut particulier de la lettre » [1971], repris dans Écrire au temps de Mme de Sévigné , Paris, Vrin, 1981, p. 11-28.
  87. Duchêne Roger, « Lettres et Mémoires : La marquise de Sévigné et le Grand Prévôt de Sourches » [1971], repris dans Écrire au temps de Mme de Sévigné , Paris, Vrin, 1981, p. 103-120.
  88. Duchêne Roger, « Les Provençaux de Mme de Sévigné », Marseille, 95, 4e trimestre, 1973, p. 99-104.
  89. Duchêne Roger, « Du destinataire au public, ou les métamorphoses d’une correspondance privée » [1976], repris dans Écrire au temps de Mme de Sévigné , Paris, Vrin, 1981, p. 29-45.
  90. Duchêne Roger, « Signification du romanesque : L’exemple de Mme de Sévigné », [1977], repris dans Écrire au temps de Mme de Sévigné , Paris, Vrin, 1981, p. 121-137.
  91. Duchêne Roger, « L’esthétique de la négligence : le cas particulier de la lettre » [1976], repris dans Écrire au temps de Mme de Sévigné , Paris, Vrin, 1981, p. 113-127.
  92. Duchêne Roger, « Une grande dame et la rhétorique. Mme de Sévigné et Père Le Bossu », Critique et création littéraires en France au XVIIe siècle . Colloque de Paris (4-6 juin 1974), Paris, Éd. du CNRS, 1977, p. 273-290.
  93. Duchêne Roger, « Note sur le texte », dans Mme de Sévigné, Correspondance, R. Duchêne (éd.), Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1978, t. I, p. 755-832.
  94. Duchêne Roger, « Texte public, texte privé. Le cas de Mme de Sévigné » [1981], repris dans Écrire au temps de Mme de Sévigné, Paris, Vrin, 1981, p. 223-239.
  95. Duchêne Roger, « Comment lisait Mme de Sévigné ? », Littératures, n° 6, automne 1982, p. 35-49.
  96. Duchêne Roger, « Mme de Sévigné entre la communication et l’écriture », L’information littéraire , mars-avril 1983, p. 54-59.
  97. Duchêne Roger, « Art et hasard. Petit bilan de la correspondance de Mme de Sévigné », dans U. Döring, A. Lyroudias et R. Zaiser (dir.), Ouverture et dialogue. Mélanges offerts à Wolfgang Leiner à l’occasion de son soixantième anniversaire, Tübingen, Narr, 1988, p. 133-145.
  98. Duchêne Roger, « Le mythe de l’épistolière : Mme de Sévigné », dans M. Bossis et C.-A. Porter (dir.), L’Épistolarité à travers les siècles. Geste de communication et/ou d’écriture . Actes du Colloque du Centre Culturel International de Cerisy la Salle (juillet 1987), Stuttgart, Franz Steiner, 1990, p. 11-19.
  99. Duchêne Roger, « Métamorphoses », RHLF, mai-juin 1996, « Images de Mme de Sévigné », p. 359-365.
  100. Duchêne Roger, « Bussy et Mme de Sévigné : une vengeance posthume », dans T. Noblat-Rérolle, J. Queneau et D.-H. Vincent (dir.), Bussy-Rabutin. L’homme et l’œuvre , Dijon, Société des Amis de Bussy-Rabutin, 1995, p. 259-272.
  101. Duchêne Roger, « Mme de Sévigné, personnage de roman dans l’œuvre de Proust », RHLF, XCVI, « Images de Mme de Sévigné », mai-juin 1996, p. 461-474.
  102. Duchêne Roger, « Mme de Sévigné. Un féminin pluriel », et « Genre masculin, pratique féminine. De “l’épistolière inconnue” à la marquise de Sévigné », Europe, n° 801-802, janvier-février 1996, p. 3-5 et 27-39.
  103. Duchêne Roger, « En voyage avec Mme de Sévigné », dans R. Duchêne et P. Ronzeaud (dir.), Autour de Mme de Sévigné . Deux colloques pour un Tricentenaire : Rapports mère-fille au XVIIe siècle et de nos jours (Marseille 20-21 janvier 1996) ; Les voyages en France au XVIIe siècle (Aix-en-Provence 27-28 octobre 1996), Paris-Seattle-Tübingen, PFSCL, coll. « Biblio 17 », 105, 1997, p. 101-111
  104. Duchêne Roger, « En Provence et à Monaco : un voyage imaginaire de Mme de Sévigné », dans R. Duchêne et P. Ronzeaud (dir.), Autour de Mme de Sévigné. Deux colloques pour un Tricentenaire : Rapports mère-fille au XVIIe siècle et de nos jours (Marseille 20-21 janvier 1996) ; Les voyages en France au XVIIe siècle (Aix-en-Provence 27-28 octobre 1996), Paris-Seattle-Tübingen, PFSCL, coll. « Biblio 17 », 105, 1997, p. 229-244.
  105. Duchêne Roger, « Poste et création littéraire : le cas des lettres de Mme de Sévigné », dans P. Albert (dir.), Correspondre jadis et naguère . Actes du 120e congrès national des Sociétés historiques et scientifiques, section d’Histoire moderne et contemporaine, 23-29 octobre 1995, Aix-en-Provence, Paris, Comité des travaux historiques et scientifiques 1997, p. 111-120.
  106. Duchêne Roger, « Un horizon qui se perd dans l’infini. À propos de la traduction récente d’un livre de Fritz Nies Les Lettres de Mme de Sévigné. Conventions du genre et sociologie des publics », PFSCL, XXX, 58, 2003, p. 208-230.
  107. Duchêne Roger, « Mme de Sévigné et la cour », Seventeenth-Century French Studies, X, 1988, p. 88-100.
  108. Escola Marc, « La seconde main de la marquise : fiction et diction dans les Lettres de Mme de Sévigné », La Licorne, n° 79, « Le savoir des genres », R. Baroni et M. Macé (dir.), 2006, p. 201-210.
  109. Farrell Michèle Longino, « Patterns of excellence. Mme de Sévigné in the classical maternal tradition », PFSCL, XIII, 25, 1986, p. 27-38.
  110. Farrell Michèle Longino, « Writing Letters, Telling Tales, Making History : Vatel’s Death Told and Retold », The French Review, vol. 66, n° 2, décembre 1992, p. 229-242.
  111. Farrell Michèle Longino, « Grandmother Sévigné Shaping Relationships », Stanford French Review , XI, 3, automne 1987, p. 279-296.
  112. Farrell Michèle Longino, « Mme de Sévigné, the art of vicarious living », dans M. Guggenheim (dir.), Women in French literature. A collection of essays , Saratoga (Californie), Stanford French and Italian Studies, 58, 1988, p. 65-75.
  113. Farrell Michèle Longino, Performing motherhood. The Sévigné correspondence , Hanover-London, University Press of New England, VIII, 1981.
  114. Farrell Michèle Longino, Sévigné’s Correspondance : the Rhetoric of the Letters and the Performance of Maternity , Ph. D., University of Michigan, 1984 [Dissertation Abstracts International, A 45/12, juin 1985, p. 3652].
  115. Fischer Martine, « De la devinette dans les lettres de Mme de Sévigné” », dans R. Duchêne, (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 203-240.
  116. Forray-carlier Anne et BRUSON Jean-Marie, Mme de Sévigné. Catalogue de l’exposition du musée Carnavalet (15 octobre 1996-12 janvier 1997), préface de R. Duchêne, Paris, Paris musées-Flammarion, 1996.
  117. Francalanza Éric, « Mme de Sévigné à la fin du XVIIIe siècle : un encyclopédiste contre Voltaire », dans L. Fraisse (dir.), L’Histoire littéraire : ses méthodes et ses résultats. Mélanges offerts à Madeleine Bertaud, Genève, Droz, 2001, p. 221-237.
  118. Freidel Nathalie, « Le badinage de Mme de Sévigné : respect des conventions ou attitude originale ? », PFSCL, XXXI, 60, 2004, p. 175-192.
  119. Freudmann Félix R., « Les morailles et le moral. Le rôle de la maladie dans les lettres de Mme de Sévigné », Marseille, 95, 4e trimestre 1973, p. 83-88.
  120. Gaillard de champris Henry, « Autour d’un procès intenté à la mémoire de Mme de Sévigné », Revue des Travaux de l’Académie des Sciences Morales et Politiques , 107e année, 4e série, 2e semestre 1954, p. 94-108.
  121. Gaillard de champris Henry, « La vie religieuse de Mme de Sévigné », Revue de l’Enseignement chrétien, LXIXe année, n° 3, déc. 1955, p. 151-158.
  122. Gaillard de champris Henry, Les Écrivains classiques , t. IV de J. Calvet (dir.), Histoire de la littérature française, Paris, de Gigord, 1934.
  123. Garaud Christian, « Qu’est-ce que le rabutinage ? », XVIIe siècle, n° 93, 1971, p. 27-53.
  124. Gazier Cécile, « Mme de Sévigné et Port-Royal », Le Correspondant, Paris, 1926,
  125. Gazier Cécile, « Tout une vie : Mme de Sévigné », Les Belles Amies de Port-Royal, Paris, Perrin, 1930, p. 153-219.
  126. Gérard Mireille, « Les médecins dans la correspondance de Mme de Sévigné. Document ou littérature ? », Marseille, n° 95, 4e trimestre 1973, p. 89-98.
  127. Gérard Mireille, « Molière dans la correspondance de Mme de Sévigné », RHLF, n° 73, 1973, p. 608-625.
  128. Gérard Mireille, « Après la découverte de dix autographes : les lettres de Mme de Sévigné au président de Moulceau », RHLF, mai-juin 1974, p. 474-482.
  129. Gérard Mireille, « La Fontaine, Mme de Sévigné et Clymène » dans  Mélanges de littérature du Moyen-Âge au XXe siècle , offerts à Melle Jeanne Lods, Paris, École Normale Supérieure de Jeunes Filles, 1978, p. 679-697.
  130. Gérard Mireille, « Mme de Sévigné et Port-Royal : le milieu familial (1619-1644) », Chroniques de Port-Royal , « Réseaux d’amitiés parisiennes de Port-Royal », 1989, p. 9-31.
  131. Gérard Mireille, « Le corpus cornelianum dans la correspondance de Mme de Sévigné », dans Y. Bellenger, G. Conesa, J. Garapon, C. Mazouer et J. Serroy (dir.), L’Art du théâtre. Mélanges en hommage à Robert Garapon , Paris, PUF, 1992, p. 121-131.
  132. Gérard Mireille, « Mme de Sévigné », dans B. Didier (dir.), Dictionnaire universel des littératures, Paris, PUF, 1994, p. 3487-3489.
  133. Gérard Mireille, « L’idée de badinage en prose dans la Correspondance de Mme de Sévigné : premières remarques », dans R. Duchêne, Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 223-232.
  134. Gérard-gailly Émile, « Introduction » aux Lettres de Mme de Sévigné, É. Gérard-Gailly (éd.), Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 3 tomes, 1953-1957, p. 7-93.
  135. Gérard-gailly Émile, Mme de Sévigné, Paris, Hachette, 1971.
  136. Goldsmith Elizabeth Clark, Bridging distances. Writing as displacement and location in the letters of Mme de Sévigné , Ph. D., Cornell University, 1978 [Dissertation Abstracts International, A 41/01, p. 273 A].
  137. Goldsmith Elizabeth Clark, « Proust and Mme de Sévigné’s letters. Some aspects of epistolary writing », PFSCL, VIII, 15, 2, 1981, p. 117-127.
  138. Goldsmith Elizabeth Clark, « Mme de Sévigné’s Epistolary Retreat », L’Esprit Créateur, vol. XXIII, n° 2, «Womens’ writing in seventeenth century », J. Dejean (dir.), été 1983, p. 70-79.
  139. Goldsmith Elizabeth Clark, « Giving Weight to Words : Mme de Sévigné’s Letters to Her Daughter », New York Literary Forum , vol. 12-13, 1984, p. 107-115.
  140. Goldsmith Elizabeth Clark, « Sociability and intimacy in the letters of Mme de Sévigné », dans « Exclusive Conversations ». The art of interaction in seventeenth-century France , Philadelphia, University of Pennsylvania Press, 1988, VIII, p. 111-141.
  141. Gramignia Valeria, « La mise en scène de la parole dans les lettres de Mme de Sévigné », Romanistische Zeitsschrifte für Literaturgeschichte, n° 24, 3/4, Heidelberg, 2000, p. 265-276.
  142. Grassi Marie-Claire, « Naissance d’un nouveau modèle : l’apparition de Mme de Sévigné dans les traités d’art épistolaire », RHLF, « Images de Mme de Sévigné », mai-juin 1996, p. 378-93.
  143. Guénoun Solange, « Correspondance et paradoxe », PFSCL, VIII, 15, 2, 1981, p. 137-152.
  144. Guénoun Solange, La « Correspondance » de Mme de Sévigné et de Mme de Grignan. Une séparation littéraire , Ph. D., Princeton Univ., 1981 [Dissertation Abstracts International, A 41-10, avril 1981, p. 4412].
  145. Gutwirth Marcel, Mme de Sévigné, classique à son insu , Tübingen, Narr, « Biblio 17 », 153, 2004.
  146. Guyard Marius-François, « Faut-il damner Mme de Sévigné ? », Études, tome 280, février 1954, n° 2, p. 193-202.
  147. Hamel Françoise, «  Ma chère mère… » Quand Mme de Grignan répondait à Mme de Sévigné , Paris, Plon, 2001.
  148. Hammond Nicholas, « Mme de Sévigné et la théâtralité du discours », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 185-190.
  149. Haroche-bouzinac Geneviève, « Voltaire et Mme de Sévigné, un éloge en contrepoint », RHLF, « Images de Mme de Sévigné », mai-juin 1996, p. 394-403.
  150. Henry Hélène, « Sur Mme de Sévigné et Corneille », Europe, n° 540-541, Paris, avril-mai 1974, p. 87-90.
  151. Himelfarb Hélène, « Mme de Sévigné chez Saint-Simon : témoignage ou vision du XVIIIe siècle ? », Cahiers Saint-Simon, n° 32, 2004, p. 79-87.
  152. Horowitz Louise K., Love and language. A study of the Classical French Moralist Writers , Colombus, Ohio Sate University Press, 1977, chap. 5: « Mme de Sévigné », p. 91-111.
  153. Horowitz Louise K., « The Correspondence of Mme de Sévigné. Letters or Belles-Lettres ? », French Forum , VI, 1, janv. 1981, p. 13-27.
  154. Huet Jean-Yves, « Mme de Sévigné en Angleterre : Horace Walpole et Mme du Deffand », RHLF, « Images de Mme de Sévigné », mai-juin 1996, op. cit., p. 404-435.
  155. Huet Jean-Yves, « Un drame au bord de la mer. L’aventure de Mme d’Alègre », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 265-276.
  156. Janet Louis, Les Lettres de Mme de Grignan , Paris, Lévy, 1895.
  157. Jensen Katharine Ann, The Love Letter and the Woman Writer in Seventeenth-Century France : Questions of Genre and Identity , Ph. D., Columbia University, 1988 [Dissertation Abstracts International, A 49/11, mai 1989, p. 3377 A].
  158. Jensen Katharine Ann, « Writing and Mother Love : The Letters of Mme de Sévigné », Feminism, French Literature Series, A.-M. Hardee et G.-H. Freeman (dir.). vol. XVI, 1989, p. 38-52.
  159. Killeen Marie-Chantal, « Loin des yeux, près du coeur: Mme de Sévigné et le supplément de l’écriture », PFSCL, XXVIII, 54, 2001, p. 121-134.
  160. Kronegger Marlies, « Les sourires de Mme de Sévigné et la Provence reflétée dans sa correspondance », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 149-160.
  161. Kulesza Monika, « Le romanesque dans les lettres de Mme de Sévigné », Revue de l’AIRE, n° 25-26, 2000, p. 129-130. 
  162. Labat Alvin, « Proust’s Mme de Sévigné », L’Esprit créateur, printemps-été 1975, vol. XV, n° 1-2, p. 271-285.
  163. Ladenson Elisabeth, « The Law of the Mother : Proust and Mme de Sévigné », The Romanic Review , vol. 85, n° 1, janvier 1994, p. 91-112.
  164. Ladenson Elisabeth, The Law of the letter : Proust and Mme de Sévigné , Ph. D., Columbia University, 1994 [Dissertation Abstracts International, A 55/06, décembre 1994, p. 1577].
  165. Lafond Jean, « “Voilà qui est fait” : la mort de La Rochefoucauld dans la correspondance de Mme de Sévigné », dans W. Leiner et P. Ronzeaud (dir.), Correspondances. Mélanges offerts à Roger Duchêne, Narr, Tübingen-Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 1992, p. 417-425.
  166. Lamartine Alphonse de, Œuvres complètes, publiées et inédites. Vies de quelques hommes illustres , tome 3 ( Milton, Mme de Sévigné, Bossuet, Fénelon, Nelson), Paris, chez l’auteur, 1863, p. 39-131.
  167. Landry Bertrand, Le fils caché de la Correspondance : Charles de Sévigné , Ph. D., Boston University, 2005 [Dissertation Abstracts International, 1 66/03, septembre 2005, p. 1019].
  168. Landry Jean-Pierre, « Mme de Sévigné et les prédicateurs », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 319-334.
  169. Landy-houillon Isabelle, « Bussy-Rabutin et Mme de Sévigné, provinciaux malgré eux », Marseille, n° 101, 2e trimestre, 1975, p. 9-17.
  170. Landy-houillon Isabelle, « Une expression féminine de l’amour au XVIIe siècle. L’exemple de Mme de Sévigné », L’Information littéraire, XXXIV, 1982, p. 194-197.
  171. Landy-houillon Isabelle, « Mme de Sévigné : choix, mesure et démesure », dans Mélanges de langue et de littérature française offerts à Pierre Larthomas , Paris, École Normale Supérieure de Jeunes Filles, 1985, p. 251-266.
  172. Landy-houillon Isabelle, « Mme de Sévigné : « Dire en chantant » », dans Correspondances. Mélanges offerts à Roger Duchêne , Narr, Tübingen-Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 1992, p. 405-415.
  173. Landy-houillon Isabelle, « L’hétérogénéité du langage dans quelques lettres de Mme de Sévigné », dans U. Michalowsky (dir.), Sur la plume des vents. Mélanges de littérature épistolaire offerts à Bernard Bray, Paris, Klincksieck, 1971, p. 109-119.
  174. Landy-houillon Isabelle, « Mme de Sévigné et l’opéra », Europe, n° 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 100-112.
  175. Landy-houillon Isabelle, « L’ellipse : une figure chez Mme de Sévigné », Littératures classiques, n° 28, automne 1996, p. 285-294.
  176. Landy-houillon Isabelle, « Les lettres de Mme de Graffigny entre Mme de Sévigné et Zilia : étude de style », dans G. Bérubé et M.-F. Silver (dir.), La lettre au XVIIIe siècle et ses avatars. Actes du Colloque International tenu au Collège universitaire Glendon, université York, Toronto (Ontario), Canada, 29 avril-1er mai 1993, Toronto, Éditions du Gref, coll. « Dont actes », n° 14, 1996, p. 67-81.
  177. Landy-houillon Isabelle, «  Réflexion et Art de plaire. Quelques modalités de fonctionnement dans les lettres de Mme de Sévigné », dans G. Haroche-Bouzinac (dir.), Lettre et réflexion morale. La lettre, miroir de l’âme, Paris, Klincksieck, coll. « Bibliothèque de l’âge classique », 1999, p. 25-37.
  178. Lanson Gustave, « La marquise de Sévigné », dans Choix de lettres du XVIIe siècle, publiées avec une introduction, des notices et des notes , Hachette, 6e éd., 1901, p. 479-530.
  179. Lassalle Thérèse, « Une grand-mère au XVIIe siècle, Mme de Sévigné », Littératures classiques , n° 14, « Enfance et littérature au XVIIe siècle », A. Mansau (dir.), 1991, p. 61-177.
  180. Lebigre Arlette, « Mme de Sévigné chroniqueur judiciaire », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 287-293.
  181. Lebois André, « Mme de Sévigné, sa passion, son bonheur et sa foi », Marseille, n° 95, 4e trimestre, 1973, p. 61-69.
  182. Leplâtre Olivier, «  Les  lanterneries  de Mme de Sévigné », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 213-222.
  183. Léri Jean-Marc, « Mme de Sévigné en ses hôtels parisiens », dans M. Long (dir.), La Galerie des femmes illustres au Grand Siècle, Paris, Les Éditions de la Bouteille à la Mer, 2007, p. 79-92.
  184. Lévêque Jean-Jacques, Mme de Sévigné, ou la saveur des mots , Courbevoie, ACR, 1996.
  185. Lignereux Cécile, « L’emploi des substantifs abstraits au pluriel dans les lettres de Mme de Sévigné à Mme de Grignan », dans C. Badiou-Monferran, F. Calas, J. Piat et C. Reggiani (dir.), La Langue, le style, le sens. Études offertes à Anne-Marie Garagnon, Paris, L’Improviste, coll. « Les aéronautes de l’esprit », 2005, p. 157-166.
  186. Magné Bernard, « Humanisme et culture féminine au XVIIe siècle d’après les Lettres de Mme de Sévigné », Marseille, n° 95, 4e trimestre 1973, p. 37-42.
  187. Magrini Céline, « Mme de Sévigné et le voyage sur le Rhône au XVIIe siècle », dans R. Duchêne et P. Ronzeaud (dir.), Autour de Mme de Sévigné. Deux colloques pour un Tricentenaire : Rapports mère-fille au XVIIe siècle et de nos jours (Marseille 20-21 janvier 1996) ; Les voyages en France au XVIIe siècle (Aix-en-Provence 27-28 octobre 1996), Paris-Seattle-Tübingen, PFSCL, coll. « Biblio 17 », 105, 1997, p. 257-272.
  188. Mallet-joris Françoise, À propos de Mme de Sévigné, Liège , Éditions Dynamo, coll. « Brimborions », 1971.
  189. Mayer Denise, « Le portrait de Mme de Sévigné par Mme de La Fayette », XVIIe Siècle, n° 101, 4e trimestre 1973, p. 71-87.
  190. Mayer Denise, Une Amitié parisienne au Grand Siècle : Mme de Lafayette et Mme de Sévigné , Paris-Seattle-Tübingen, PFSCL, « Biblio 17 », 57, 1990.
  191. Melanҫon Benoît, Sevigne@Internet. Remarques sur le courrier électronique et la lettre , Montréal, Fides, 1996, et Montréal, Numeriklivres et Del Busso éditeur, 2011 (réédition numérique augmentée).
  192. Menscher Gail Bussmeir, Problems of Time and Existence in the Letters of Mme de Sévigné , Ph. D; University of Iowa, 1977 [Dissertation Abstracts International, A 38/07, janvier 1978, p. 4200].
  193. Méron Evelyne, « Les enfants aux yeux des adultes selon les lettres de Mme de Sévigné », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 295-306.
  194. Mertens F.-A., « Mme de Sévigné et les hommes », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 307-318.
  195. Mesnard Jean, « D’Hacqueville, familier du cardinal de Retz et de Mme de Sévigné », dans W. Leiner et P. Ronzeaud (dir.), Correspondances. Mélanges offerts à Roger Duchêne, Narr, Tübingen-Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 1992, p. 365-385.
  196. Molinié Georges, « Le style de Mme de Sévigné est-il précieux ? », L’Information grammaticale , janvier 1983, n°16, p. 35-37.
  197. Montfort Catherine Rose, « Quelques réflexions sur les fortunes de Mme de Sévigné », PFSCL, VIII, 15, 2, 1981, p. 153-162.
  198. Montfort howard Catherine, Les Fortunes de Mme de Sévigné au XVIIe et au XVIIIe siècles , Tübingen-Paris,Narr-Place, coll. « Études littéraires françaises », 1982.
  199. Montfort Catherine Rose, « Voltaire et ses contemporains face à Mme de Sévigné : originalité ou conformisme de l’homme de goût ? », Marseille, n° 132-133, 1er semestre 1983, p. 44-49.
  200. Montfort Catherine Rose, « Mme de Sévigné et Grouvelle : une admiration intempestive », dans W. Leiner et P. Ronzeaud (dir.), Correspondances. Mélanges offerts à Roger Duchêne, Narr, Tübingen -Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence, 1992, p. 447-453.
  201. Montfort Catherine Rose, « Grouvelle, lecteur de Mme de Sévigné : la scandaleuse édition de 1806 », PFSCL, XIX, n° 37, 1992, p. 501-514.
  202. Montfort Catherine Rose, « Ordre et contestation chez Mme de Sévigné », dans R. Duchêne et P. Ronzeaud (dir.), Actes du 21e colloque du Centre Méridional de Rencontres sur le XVIIe siècle jumelé avec le 23e colloque de la North American Society for the Seventeenth-Century French Literature, Marseille, 19-23 juin 1991, Paris-Seattle-Tübingen, PFSCL, vol. II, 1992, p. 17-31.
  203. Montfort Catherine Rose, « Sévigné et Bussy: une relation ambiguë », dans T. Noblat-Rérolle, J. Queneau et D.-H. Vincent (dir.), Bussy-Rabutin. L’homme et l’œuvre , Dijon, Société des Amis de Bussy-Rabutin, 1995, p. 143-156.
  204. Montfort Catherine Rose, « Mme de Sévigné, seventeenth-century feminist ? », French Studies, vol. L, 1996, p. 144-156.
  205. Morand Patrick, Poétique des chroniques chez Mme de Sévigné , Mémoire de maîtrise, sous la dir. d’A. Viala, Paris III-Sorbonne Nouvelle, 2003.
  206. Morel Jacques, « Vive donc notre vieil ami Corneille (lettre du 16 mars 1672) », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p.161-163.
  207. Nicolich Robert Nicolas, « Life as theatre in the Lettres of Mme de Sévigné », Romance Notes , XVI, 1974-1975, p. 376-382.
  208. Nicolich Robert Nicolas, Mme de Sévigné and the Problem of Reality and Appearances , Ph. D. Michigan State University, 1965 [Dissertation Abstracts International, 26/08, février 1966, p. 4668].
  209. Niderst Alain, « La Provence de Mme de Scudéry et de Mme de Sévigné », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 127-135.
  210. Nies Fritz, Les Lettres de Madame de Sévigné. Conventions du genre et sociologie des publics [1972], trad. M. Creff, Paris, Champion, coll. « Lumière classique », 2001.
  211. Nies Fritz, « Rheuma und sprachliche Kreativität. Zu den Sévigné-Briefen des Jahres 1676 », Archiv für das Studium der neueren Sprachen und Literaturen, 208, 1970-1971, p. 35-37.
  212. Nies Fritz, « Quelques aspects lexicaux des Lettres de Mme de Sévigné », Marseille, n° 95, « Actes du Troisième Colloque de Marseille du CMR 17 », 4e trim. 1973, p. 15-22.
  213. Nies Fritz, « Commentaire » de la communication de Patricia Weed (« Le bestiaire de Mme de Sévigné »), PFSCL, VIII, 15, 2, 1981, p. 109-116.
  214. Nies Fritz, « Déclin de l’éducation littéraire, critique inopérante ? », Europe, n° 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 123-132.
  215. Nies Fritz, « Sévigné et quelques autres : les épistolières des lexicographes », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte / Cahiers d’Histoire des Littératures romanes , 22, 3-4, 1998, p. 315-320.
  216. Nies Fritz, « Roger Duchêne, un lecteur (pas ?) comme les autres », PFSCL, XXXI, 60, Seattle, 2004, p. 223-230.
  217. Noblat-rerolle Thérèse, « Le Rabutinage », Rabutinages, sans numéro, 1988, non paginé.
  218. Olivares Dolores, « Mme de Sévigné : critique dramatique ? », dans Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 165-176.
  219. Pallister Janis L., « Saint François de Sales : A probable source for a letter of Mme de Sévigné », Romance Notes, XIX, 1, automne 1978, p. 55-57.
  220. Pasquini-butts Marie-Pierre, Mme de Sévigné, Michel Tournier et la tentation cannibale : les figures parentales de l’incorporation filiale , Ph. D., Yale University, 1997 [Dissertation Abstracts International, A 58/05, novembre 1997, p. 1740].
  221. Patte Jean-Yves et Queneau Jacqueline, Mémoire gourmande de Mme de Sévigné , Paris, Éditions du Chêne-Hachette Livre, 1996.
  222. Patte Jean-Yves et Queneau Jacqueline, L’Art de vivre au temps de Mme de Sévigné , Paris, Nil, 1996.
  223. Pich Edgar, Passion amoureuse et système épistolaire. Les débuts de la correspondance entre Madame de Sévigné et sa fille , Lyon, Aldrui, 1996.
  224. Pilastre Édouard, Petit glossaire des lettres de Mme de Sévigné , Fontainebleau, 1908 [Genève, Slatkine Reprints, 1971].
  225. Placella sommella Paola, La Mode au XVIIe siècle d’après la Correspondance de Mme de Sévigné , Paris-Seattle-Tübingen, PFSCL, « Biblio 17 », 14, 1984.
  226. Placella sommella Paola, « Voyage réel et voyage imaginaire dans les Lettres de Mme de Sévigné », PFSCL, vol. XIII, n° 24, 1986, p. 189-206.
  227. Placella sommella Paola, « Rochers et muscats : la Provence dans l’imaginaire sévignéen », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 119-126.
  228. Placella sommella Paola, « Mme de Sévigné en Italie », RHLF, « Images de Mme de Sévigné », mai-juin 1996, p. 436-445.
  229. Placella sommella Paola, « Une femme de son temps », Europe, n° 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 49-56.
  230. Placella sommella Paola, « L’image du pouvoir dans les Lettres de Sévigné », dans G. Dotoli (dir.), Politique et littérature en France aux XVIe et XVIIe siècles . Actes du Colloque international, Monopoli, 28 septembre-1er octobre 1995, Bari-Paris, Adriatica-Didier érudition, coll. « Quaderni del Seicento francese », 1997, p. 391-404.
  231. Plaisance Daniel, « La Fortune des maximes au XVIIe siècle. L’exemple du “Cercle Sévigné” », Les Lettres romanes , XLIX, 1-2, 1995, p. 37-48.
  232. Plaisance Daniel : « Un ami des Grignan en Provence : Jean Corbinelli », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 137-148.
  233. Potts D.C., « Undercutting Racine ? Mme de Sévigné on La Calprenède », French Studies Bulletin , 59, Belfast, été 1996, p. 14-15.
  234. Pouliquen Yves, Mme de Sévigné et la médecine du Grand Siècle , Paris, Odile Jacob, 2006.
  235. Queneau Jacqueline et Patte Jean-Yves, Mme de Sévigné ou l’art de vivre au XVIIe siècle , Paris, NIL, 1996.
  236. Racevskis Roland, « Time, Postal Practices and Daily Life in Mme de Sévigné’s letters », Studies in Early Modern France , n° 7, 2001, p. 29-47.
  237. Raffalli Bernard, « Mme de Sévigné », dans J.-P. de Beaumarchais, D. Coutry et A. Rey (dir.), Dictionnaire des Littératures de langue française, Paris, Bordas, 1984, p. 2170-2173.
  238. Raffalli Bernard, « Proust et Mme de Sévigné », Bulletin de la Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray , n° 39, 1989, p. 105-112.
  239. Raffalli Bernard, « La culture de Mme de Sévigné », Europe, n° 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 69-79.
  240. Raffalli Bernard, « Mme de Sévigné, le corps et la danse », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes ». Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 205-212.
  241. Recker Jo Ann Marie, « Appelle-moi Pierrot ». Wit and irony in the Letters of Mme de Sévigné , Amsterdam-Philadelphia, John Benjamins, 1986.
  242. Recker Jo Ann Marie, « Mme de Sévigné’s Portraits/Masks », PFSCL, XV, Tübingen, 1988, p. 245-253.
  243. Reguig-naya Delphine, « Descartes à la lettre : poétique épistolaire et philosophie mondaine chez Mme de Sévigné », XVIIe siècle, juillet-septembre 2002, n° 216, p. 511-525.
  244. Sabard Marie-Hélène, Mme de Sévigné vue par des écrivains de Bussy-Rabutin à Philippe Sollers , Paris, L’École des lettres, 1996.
  245. Sato Yoko, La Mort dans la Correspondance de Mme de Sévigné, Villeneuve d’Asq, Presses Universitaires du Septentrion, 2000.
  246. Sbihi Mounia, La Réussite sociale dans la Correspondance de Mme de Sévigné , thèse de doctorat, sous la dir. de P. Sellier, Université Paris IV, 1994.
  247. Sienkewicz Anne Waterman, Two women of letters. Mme de Sévigné and Mme du Deffand , Ph. D., Johns Hopkins University, 1978 [Dissertation Abstracts International, A 39/02, août 1978, p. 913].
  248. Sollers Philippe, « Le mystère Sévigné », « Préface » aux Lettres de Mme de Sévigné. Images d’un siècle, Scala, 1992, p. 7-13.
  249. Sommer Édouard, « Introduction grammaticale », dans Mme de Sévigné, Lettres de Mme de Sévigné, de sa famille et de ses amis , M. Monmerqué (éd.), Paris, Hachette, coll. « Les Grands Écrivains de la France », 1866, tomes 13, p. XI-LXXXIV.
  250. Sommer Édouard, « Lexique de la langue de Mme de Sévigné », dans Mme de Sévigné, Lettres de Mme de Sévigné, de sa famille et de ses amis , M. Monmerqué (éd.), Paris, Hachette, coll. « Les Grands Écrivains de la France », 1866, tomes 13-14.
  251. Stanton Domna C., « On female portraiture in Sévigné’s Lettres », PFSCL, VIII, 15, 2, 1981, p.89-94.
  252. Stéphane Nelly, « Les ruses de la passion », Europe, n° 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 40-48.
  253. Strosetzki Christoph, « La nature et la campagne. Mme de Sévigné et la topique littéraire », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 345-359.
  254. Sweetser Marie-Odile, « La lettre comme instance autobiographique : le cas de Mme de Sévigné », dans  Autobiography in French Literature (French Literature Series, XII) , Univ. of South Carolina, 1985, p. 32-40.
  255. Sweetser Marie-Odile, « Mme de Sévigné, écrivain sans le savoir ? », Cahiers de l’Association internationale des études françaises , n° 39, mai 1987, p. 141-157.
  256. Sweetser Marie-Odile, « Les registres du style », Europe, n° 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 19-26.
  257. Sweetser Marie-Odile, « Mme de Sévigné et Saint-Simon, artistes et aristocrates : deux procès sous l’Ancien Régime », Cahiers Saint-Simon, n° 9, 1981, p. 35-47.
  258. Sylvos Françoise, « Ces bois sont d’une beauté et d’une tristesse extraordinaires. L’imaginaire mélancolique dans les Lettres de Mme de Sévigné », Revue de l’AIRE, n° 27, 2001, p. 27-36.
  259. Thirouin Laurent, « La Marquise au jeu du Roi », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes ». Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 249-264.
  260. Thommeret Loïc Y., « Du greffe à la mise en scène : Mme de Sévigné et le procès de Fouquet », PFSCL, XXII, 1995, n° 43, p. 597-610.
  261. Truchet Jacques, « Les indulgences de Mme de Sévigné », dans R. Duchêne (dir.), Mme de Sévigné (1626-1696). Provence, spectacles, « lanternes » . Colloque international du Tricentenaire de la mort de Mme de Sévigné, Château de Grignan (29 mai-1er juin 1996), Grignan, Association d’Action Culturelle des Châteaux Départementaux de la Drôme, 1998, p. 241-247.
  262. Van der cruysse Dirk, « Vraies et fausses conversions. Le témoignage de Mme de Sévigné et de Saint-Simon », dans L. Godard de Donville (dir.), La conversion au XVIIe siècle . Actes du XIIe Colloque de Marseille, organisé par le Centre méridional de rencontres sur le XVIIe siècle (janvier 1982), Marseille, CMR 17, 1983, p. 359-373.
  263. Verdier Gabrielle, « Les “Lucrèces” sortent du « grenier ». Portraits de femmes dans les « Lettres » de Mme de Sévigné », PFSCL, VIII, 15, 2, 1981, p. 71-87.
  264. Viala Alain, « Un jeu d’images. Amateur, mondaine, écrivain ? », Europe, n° 801-802, « Mme de Sévigné », janvier-février 1996, p. 57-68.
  265. Vilcosqui Marcel, « Une mélomane au XVIIe siècle : Mme de Sévigné (1626-1696) », Recherches sur la Musique française classique , XVII, 1977, p. 31-93.
  266. Weed Patricia, « Le bestiaire de Mme de Sévigné », PFSCL, VIII, 15, 2, 1981, p. 95-107.
  267. Weed Patricia, « Mme de Sévigné : les espaces de la solitude », French Studies, vol. 38, n° 3, 1984, p. 268-285.
  268. Wieser Dagmar, « Proust et Mme de Sévigné », RHLF, janvier-février 2000, p. 91-106.
  269. Wintrebert Marta, « Mme de Sévigné », La Cause freudienne. Revue de psychanalyse, n° 31, 1995, p. 29-38.
  270. Wolff Larry, « Religious Devotion and Maternal Sentiment in Early Modern Lent : From the Letters of Mme de Sévigné to the Sermons of Père Bourdaloue », French Historical Studies , automne 1993, p. 359-395.
  271. Wolgang Aurora, « “Notre vieille amie” : Mme de Sévigné dans la Correspondance de Mme de Graffigny et Devaux », dans J. Mallinson (dir.), Françoise de Graffigny, femme de lettre : écriture et réception , Oxford, Voltaire Foundation, 2004, p. 109-117.
  272. Youssef Zobeidah, « Mme de Sévigné et la musique », dans J. Foyard et G. Taverdet (dir.), Hommages à J.-P. Collinet, Dijon, Éditions universitaires dijonnaises, 1992, p. 377-393.
  273. Youssef Zobeidah, « Bois des Rochers, terrasses de Grignan. Deux décors privilégiés dans les lettres de Mme de Sévigné », XVIIe Siècle, n° 150, janvier-mars 1986, p. 19-33.
  274. Youssef Zobeidah, « Lettre et promenade chez Mme de Sévigné en 1671 », Les Lettres romanes , t. XL, n° 2, mai 1986, p. 117-126.
  275. Youssef Zobeidah, « Le spectacle de l’hiver dans la Correspondance de Mme de Sévigné », PFSCL, vol. XV, n° 29, 1988, p. 701-720.
  276. Zoberman Pierre, « Épistolarité et intertextualité : Mme de Sévigné et l’écriture de la lettre », XVIIe Siècle, n° 200, juillet-septembre 1998, p. 433-452.

Bibliographie secondaire après 2006

  1. Abiven Karine, « “Si vous n’aimez ces traits-là, dites mieux”. Quelques outils pour l’analyse textuelle de l’anecdote chez Mme de Sévigné », L’Information grammaticale, n° 136, 2013, p. 3-6.
  2. Abiven Karine, « L’exemplum : un modèle opératoire dans la lettre familière ? », Exercices de rhétorique [En ligne], 6 | 2016 : URL : http://journals.openedition.org/rhetorique/431 .
  3. Barbillon Chrystelle, « “Me voilà comme Don Quichotte”. Jeux et enjeux des modèles fictionnels romanesques et théâtraux », dans C. Lignereux (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, 2012, p. 135-146.
  4. Beaurain David, « Les portraits de la marquise de Sévigné : l’image d’une femme illustre entre ressemblance et historicisme », dans Sévigné, épistolière du Grand Siècle. Catalogue de l’exposition du 25 mai au 22 octobre 2017 au château de Grignan , Lyon, Libel, 2017, p. 100-111.
  5. Boissieras Fabienne, « Regrets, reproches et sentiments de deuil », dans C. Lignereux (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, 2012, p. 189-200.
  6. Boissieras Fabienne, « Dispositifs énonciatifs/dispositifs topographiques », dans Connivences épistolaires. Autour de Mme de Sévigné (Lettres de l’année 1671), actes de la journée d’agrégation du 1er décembre 2012 , M. Bombart (dir.), Publications en ligne du GADGES, URL : http://facdeslettres.univ-lyon3.fr/recherche/gadges/publications/dispositifs-enonciatifs-dispositifs-topographiques-627701.kjsp .
  7. Bray Bernard, Épistoliers de l’âge classique. L’art de la correspondance chez Mme de Sévigné et quelques prédécesseurs, contemporains et héritiers , Tübingen, Narr, coll. « Études littéraires françaises », 2007.
  8. Brouzet David, « L’architecture et le décor intérieur des grandes demeures en Provence à l’époque de Mme de Sévigné ou l’histoire d’une révolution classique », Trézin Christian, « À Grignan, les domaines du Comte », dans Sévigné, épistolière du Grand Siècle. Catalogue de l’exposition du 25 mai au 22 octobre 2017 au château de Grignan , Lyon, Libel, 2017, p. 66-77.
  9. Brunn Alain, « “Il pleut ; nous sommes seuls” : le temps de la lettre », dans C. Lignereux (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, 2012, p.85-96.
  10. Cadot Guillaume, « Mme de Sévigné lectrice des lettres de sa fille. Les stratégies affectives du discours méta-épistolaire », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 239-256.
  11. Cagnat-deboeuf Constance, « “Tous chemins vont à Rome” : le jeu sur les proverbes », dans C. Lignereux (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, 2012, 159-173.
  12. Calas Frédéric, « Étude du lexique », dans N. Freidel, Fr. Calas, C. Lignereux et J. Tamas, Mme de Sévigné. Lettres de l’année 1671, Paris, Atlande, coll. « Clefs-Concours-Lettres », 2012, p. 209-228.
  13. Calas Frédéric et GARAGNON Anne-Marie, « Mander : étude d’un lien obsessionnel entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 145-157.
  14. Calas Frédéric, « Les mots pour se dire : étude de l’ethos discursif de Mme de Sévigné dans sa correspondance (année 1671) », dans Connivences épistolaires. Autour de Mme de Sévigné (Lettres de l’année 1671), actes de la journée d’agrégation du 1er décembre 2012 , M. Bombart (dir.), Publications en ligne du GADGES, URL : http://facdeslettres.univ-lyon3.fr/recherche/gadges/publications/les-mots-pour-se-dire-etude-de-l-ethos-discursif-de-mme-de-sevigne-dans-sa-correspondance-annee-1671--627844.kjsp .
  15. Cartmill Constance, « Les remèdes aux pensées noires », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 103-112.
  16. Charles Lise, « Les grands romans de Mme de Sévigné », Exercices de rhétorique [En ligne], 6 | 2016 : URL : http://journals.openedition.org/rhetorique/433 .
  17. Deguin Yohann Dire l'événement dans les lettres de Mme de Sévigné et de Bussy-Rabutin, mémoire de maîtrise, sous la dir. A.-É. Spica, Université de Lorraine (Metz), mai 2014
  18. Deguin Yohann Mme de Sévigné et Bussy-Rabutin : écriture familiale et force du sang, Papers on French Seventeenth Century Literature, vol. XLIII, N°85, Tübingen, Narr Verlag, 2016, p. 345-364.
  19. Depretto Laure, La Disgrâce dans la Correspondance de Mme de Sévigné : politique et poétique, mémoire de Master 2, sous la dir. de M. Escola, Université Paris IV, 2007.
  20. Depretto Laure, « La “Lettre à l’Ermite” ou le détail scandaleux », Fabula LHT, n° 3, « Complications de texte : les microlectures », M. Escola (dir.), septembre 2007, URL : http://www.fabula.org/lht/3/depretto.html .
  21. Depretto Laure, « Annoncer l’incertain : les fausses nouvelles dans les Lettres de Mme de Sévigné », Littératures classiques, n° 71, 2010, p. 221-236.
  22. Depretto Laure, « Autopsie d’un suicide : la mort de Vatel dans la Correspondance », dans C. Lignereux (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, 2012, p. 107-117.
  23. Depretto Laure, « Frontières du récit épistolaire. Le cas Sévigné », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 161-175.
  24. Depretto Laure, « Y a-t-il un “côté Dostoïevski” de Mme de Sévigné ? », Styles, genres, auteurs, n° 12, A. Gautier et S. Hériché-Pradeau (dir.), Paris, PUPS, 2012, p. 53-67.
  25. Depretto Laure, « La correspondance de Sévigné ou le Secrétaire des nouvelles », Méthode !, n° 22, 2013, p. 67-74.
  26. Depretto Laure, Informer et raconter dans la Correspondance de Mme de Sévigné, Paris, Classiques Garnier, 2015.
  27. Depretto Laure, « La correspondance comme feuilleton ? », Exercices de rhétorique [En ligne], 6 | 2016 : URL : http://journals.openedition.org/rhetorique/43 5.
  28. Depretto Laure, « Scènes de comédie dans les Lettres de l’année 1671 », dans Séminaire Sévigné, Journée d’agrégation organisée par C. Poulouin à l’Université de Rouen le 13 décembre 2012 , Publications numériques du CÉRÉdI, «Séminaires de recherche », n° 1, 2013 : URL: http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/public/?scenes-de-comedie-dans-les-lettres.html .
  29. Duchêne Jacqueline, « Quatre ans et l’éternité… », dans Sévigné, épistolière du Grand Siècle. Catalogue de l’exposition du 25 mai au 22 octobre 2017 au château de Grignan , Lyon, Libel, 2017, p. 36-43.
  30. Duchêne Jacqueline, « Compte rendu d’enquête : la publication des lettres de Mme de Sévigné à Mme de Grignan », dans Sévigné, épistolière du Grand Siècle. Catalogue de l’exposition du 25 mai au 22 octobre 2017 au château de Grignan , Lyon, Libel, 2017, p. 80-87.
  31. Fournier Nathalie, « “Je ne pense qu’à vous, ma bonne, et je ne souhaite et n’imagine rien que par rapport à vous” : la comparaison qualitative chez Mme de Sévigné (Lettres de l’année 1671) », dans Connivences épistolaires. Autour de Mme de Sévigné (Lettres de l’année 1671), actes de la journée d’agrégation du 1er décembre 2012 , M. Bombart (dir.), Publications en ligne du GADGES, URL : http://facdeslettres.univ-lyon3.fr/recherche/gadges/publications/formes-et-fonctions-de-la-comparaison-chez-madame-de-sevigne-lettres-de-l-annee-1671--627845.kjsp .
  32. Freidel Nathalie, La Conquête de l’intime. Public et privé dans la Correspondance de Mme de Sévigné, Paris, Champion, coll. « Lumière classique », 2009.
  33. Freidel Nathalie, « Pratique citationnelle et écriture de l’intime dans la Correspondance de Mme de Sévigné », dans C. Lignereux et J. Piat (dir.), Une Langue à soi.Propositions, Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, 2009, p. 57-72.
  34. Freidel Nathalie, « Une petite dévote qui ne vaut guère. Humour et dévotion chez Mme de Sévigné », dans O. Leplatre (dir.), L’esprit des lettres. Mélanges offerts à Jean-Pierre Landry, Lyon, Université Jean Moulin-Lyon 3, « Cahiers du Gadges », 2010, p. 300-318.
  35. Freidel Nathalie, « Préface », dans Mme de Sévigné, Lettres de l’année 1671, éd. Roger Duchêne, Paris, Gallimard, « Folio Classique », 2012, p. 7-34.
  36. Freidel Nathalie, « Repères » et « Problématiques », dans N. Freidel, Fr. Calas, C. Lignereux et J. Tamas, Mme de Sévigné. Lettres de l’année 1671, Paris, Atlande, coll. « Clefs-Concours-Lettres », 2012, p. 25-203.
  37. Freidel Nathalie, « Le rire de la marquise : folies, lanternes et turlupinades », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 113-128.
  38. Freidel Nathalie, « Est-il possible, ma chère fille, que j’écrive bien ? Présence et absence de la rhétorique dans la correspondance de Mme de Sévigné », dans Cl. La Charité et R. Roy (dir.), Femmes, rhétorique et éloquence sous l’Ancien Régime, Publications de l’université de Saint-Etienne, coll. « L’École du genre », 2012, p. 217-228.
  39. Freidel Nathalie, « L’autre langue de Mme de Sévigné : l’italien dans la Correspondance »,  Studi Francesi, 2012, p. 405-414.
  40. Freidel Nathalie, « Le paradigme économique chez Mme de Sévigné », dans Connivences épistolaires. Autour de Mme de Sévigné (Lettres de l’année 1671), actes de la journée d’agrégation du 1er décembre 2012 , M. Bombart (dir.), Publications en ligne du GADGES, URL : http://facdeslettres.univ-lyon3.fr/recherche/gadges/publications/des-chiffres-et-des-lettres-le-paradigme-economique-dans-les-lettres-de-l-annee-1671-627698.kjsp .
  41. Freidel Nathalie, « Connivences épistolaires : le commerce triangulaire des Sévigné », dans A. Bayle, M. Bombart et I. Garnier (dir.), L’âge de la connivence : lire entre les mots à l’époque moderne, Lyon, Université Jean Moulin-Lyon 3, « Cahiers du Gadges », 2015, p. 111-126.
  42. Freidel Nathalie, « Préface », dans Mme de Sévigné, Lettres choisies, éd. N. Freidel, Paris, Gallimard, « Folio Classique », 2016, p. 7-32.
  43. Garagnon Anne-Marie, « Étude stylistique d’un fragment de la lettre du 7 juin 1671 », dans C. Lignereux (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, 2012, p. 201-218.
  44. Garroté Nicolas, « Liber, gaster, clyster : la littérature à l’estomac chez Mme de Sévigné et Montesquieu », https://romancesphere.fas.harvard.edu/publications/liber-gaster-clyster-la-litterature-l%E2%80%99estomac-chez-mme-de-sevigne-et .
  45. Garroté Nicolas, « Le bestiaire littéraire de Mme de Sévigné », Coleçao Hespérides Literatura, 36, « Figura do animal. Literatura Cinema Banda Desenhada », C. Alvares, A.-L. Curado, I.-C. Mateus et S. Guimaroes de Sousa (dir.), Centro de Estudos Humanisticos da Universidade do Minho/Ribeirao, Ediçoes Humus, 2017, p. 251-264.
  46. Gasquet Julie de, « Le festival de la correspondance de Grignan, un enfant de chimère », dans Sévigné, épistolière du Grand Siècle. Catalogue de l’exposition du 25 mai au 22 octobre 2017 au château de Grignan , Lyon, Libel, 2017, p. 124-126.
  47. Gautier Stéphane, « Du “pays de son mari” à la “maîtresse des lieux”, le château des Rochers, la Bretagne, les Bretons et la marquise de Mme de Sévigné », dans Sévigné, épistolière du Grand Siècle. Catalogue de l’exposition du 25 mai au 22 octobre 2017 au château de Grignan , Lyon, Libel, 2017, p. 26-33.
  48. Gruffat Sabine, « La lettre de provision ou comment “manipuler l’absence” », dans C. Lignereux (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, 2012, p. 97-106.
  49. Guttierez-laffond Aurore, « Mme de Sévigné, une “jolie païenne” ? Remarques sur la dévotion de Mme de Sévigné », Méthode !, n° 22, 2013, p. 75-92.
  50. Landry Bertrand, « Les appétits de Mme de Sévigné », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 129-143.
  51. Landy-houillon Isabelle, « Nature et couleurs chez Mme de Sévigné », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 195-211.
  52. Laurent Nicolas, « Le nom propre dans les Lettres de l’année 1671 de Mme de Sévigné », dans Séminaire Sévigné, Journée d’agrégation organisée par C. Poulouin à l’Université de Rouen le 13 décembre 2012 , Publications numériques du CÉRÉdI, «Séminaires de recherche », n° 1, 2013 : URL: http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/public/?le-nom-propre-dans-les-lettres-de.html .
  53. Lecompte Barbara, L’Encrier de Mme de Sévigné, Paris, Arléa, 2017.
  54. Leplatre Olivier, « Écrire de provision. Le commerce épistolaire de Mme de Sévigné », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 257-275.
  55. Leplatre Olivier, « “Je ne vous ai épargné aucun détail” », dans Connivences épistolaires. Autour de Mme de Sévigné (Lettres de l’année 1671), actes de la journée d’agrégation du 1er décembre 2012 , M. Bombart (dir.), Publications en ligne du GADGES, URL : http://facdeslettres.univ-lyon3.fr/recherche/gadges/publications/je-ne-vous-ai-epargne-aucun-detail--627675.kjsp
  56. Lignereux Cécile, À l’origine du savoir-faire épistolaire de Mme de Sévigné. Les lettres de l’année 1671 , Paris, PUF-CNED, coll. « Lettres », série « XVIIe siècle français », 2012.
  57. Lignereux Cécile (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, coll. « Correspondances et mémoires », 2012 (introduction « Défis, modèles et stratégies de l’expérimentation épistolaire », p. 7-25).
  58. Lignereux Cécile (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, 2012 (introduction « Méthodes, enjeux et horizons de lecture du texte épistolaire », p. 7-16).
  59. Lignereux Cécile (dir.), « Rhétorique et épistolaire : le cas de Mme de Sévigné », Exercices de rhétorique [En ligne], 6 | 2016.
  60. Lignereux Cécile, « L’inscription des larmes dans les lettres de Mme de Sévigné : tentations élégiaques et art de plaire épistolaire », Littératures classiques, n° 62, « Le Langage des larmes aux siècles classiques », A. Cron et C. Lignereux (dir.), été 2007, p. 79-91.
  61. Lignereux Cécile, « Imaginaire augustinien et tendresse maternelle dans les lettres de Mme de Sévigné », dans D. Lopez, Ch. Mazouer et É. Suire (dir.), La Religion des élites au XVIIe siècle, Tübingen, Gunter Narr, « Biblio 17 », 2008, p. 257-271.
  62. Lignereux Cécile, « Scénographies mondaines et réglages polyphoniques dans les lettres de Mme de Sévigné : l’exemple des compliments », dans C. Lignereux et J. Piat (dir.), Une langue à soi. Propositions, Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, coll. « Stylistique et Poétique », 2009, p. 139-158.
  63. Lignereux Cécile, « Les plaisirs de la tendresse dans les lettres de Mme de Sévigné à sa fille », dans N. Dion, E. Ouellet et M. Plante (dir.), Plaisirs sous l’Ancien Régime, Québec, Presses de l’Université Laval, « Cahiers du C.I.E.R.L. », 2009, p. 89-106.
  64. Lignereux Cécile, « Défense et illustration des valeurs de Tendre dans les lettres de Mme de Sévigné », Cahiers de narratologie, n° 10, « Valeurs et correspondance », A. Tassel (dir.), 2010, p. 13-32.
  65. Lignereux Cécile, « Du fonctionnement pragmatique des phénomènes d’emphase en situation épistolaire : l’exemple de Mme de Sévigné », dans M. Levesque et O. Pedeflous (dir.), L’Emphase : copia ou brevitas ? (XVI-XVIIe siècles), Paris, PUPS., coll. « Bibliothèque des styles », 2010, p. 129-143.
  66. Lignereux Cécile, « La déformalisation du dialogue épistolaire dans les lettres de Mme de Sévigné », Littératures classiques, n° 71, « L’épistolaire au XVIIe siècle », G. Ferreyrolles (dir.). printemps 2010, p. 113-128.
  67. Lignereux Cécile, « Les caprices syntaxiques de Mme de Sévigné : une épistolière sourde aux prescriptions ? », dans S. Branca-Rosoff, J.-M. Fournier, Y. Grishpun et A. Régent-Susini (dir.), Langue commune et changements de normes, Paris, Champion, coll. « Linguistique historique », 2011, p. 321-332.
  68. Lignereux Cécile, « Les mots de l’idolâtrie dans les lettres de Mme de Sévigné », dans M. Daumas (dir.), Amour divin, amour mondain dans les écrits du for privé de la fin du Moyen-Âge à 1914, Pau, Cairn, 2011, p. 203-219.
  69. Lignereux Cécile, « Vers une typologie des anecdotes galantes de Mme de Sévigné », Littératures classiques, n° 78, « Écritures de l’actualité [XVIe-XVIIIe siècles] », K. Abiven et L. Depretto (dir.), 2012, p. 97-109.
  70. Lignereux Cécile, « Pour une approche argumentative des binômes synonymiques dans les lettres de Mme de Sévigné », dans Fr. Berlan et G. Berthomieu (dir.), La Synonymie, Paris, PUPS, 2012, p. 415-424.
  71. Lignereux Cécile, « Qu’est-ce qu’un fait de genre syntaxique ? Enjeux et fondements d’une catégorie descriptive à partir des lettres de Mme de Sévigné », Actes du 3ème Congrès Mondial de Linguistique Française (Lyon, 4-7 juillet 2012), http://www.shs-conferences.org/index.php?option=com_article&access=standard&Itemid=129&url=/articles/shsconf/pdf/2012/01/shsconf_cmlf12_000225.pdf
  72. Lignereux Cécile, « Les modulations des aveux de tendresse dans les lettres de 1671 à Mme de Grignan », Styles, genres, auteurs, n° 12, A. Gautier et S. Hériché-Pradeau (dir.), Paris, PUPS, 2012, p. 53-67.
  73. Lignereux Cécile, « À la recherche du style syntaxique de Mme de Sévigné », dans N. Freidel, Fr. Calas, C. Lignereux et J. Tamas, Mme de Sévigné. Lettres de l’année 1671, Paris, Atlande, coll. « Clefs-Concours-Lettres », 2012, p. 229-253.
  74. Lignereux Cécile, « Le conseil, un acte de langage contraire aux bienséances ? », dans I. Garnier et O. Leplatre (dir.), « Impertinence générique et genres de l’impertinence (XVI-XVIIIe siècles) », Cahiers du GADGES, n° 10, Genève, Droz, 2012, p. 451-460.
  75. Lignereux Cécile, « Les offres de service à Mme de Grignan. Enquête sur l’acclimatation familière de préconstruits rhétoriques », dans C. Lignereux (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, coll. « Didact Français », 2012, p. 67-81.
  76. Lignereux Cécile, « Le plaisir d’écrire au service du stéréotypage éthique de Mme de Sévigné », Méthode !, n° 22, 2013, p. 93-101.
  77. Lignereux Cécile, « Le proverbe, faute de goût ? », dans C. Barbafieri et J.-Chr. Abramovici (dir.), L’Invention du mauvais goût à l’âge classique (XVIIe-XVIIIe siècle), Louvain-Paris, Peeters, coll. « La République des lettres », 2013, p. 255-269.
  78. Lignereux Cécile, « La douceur comme stratégie de conciliation épistolaire », dans S. Cornic et P. Servet (dir.), « L’art de la conciliation », Cahiers du GADGES, n° 11, Genève, Droz, 2013, p. 173-188.
  79. Lignereux Cécile, « L’écriture épistolaire comme travail de la langue pragmatiquement motivé », dans Cl. Badiou-Monferran (dir.), La Littérarité des belles-lettres. Un défi pour les sciences du texte ?, Classiques Garnier, 2013, p. 83-92.
  80. Lignereux Cécile, « Du fait de langue à l’effet de style : les zeugmes syntaxiques de Mme de Sévigné », dans L. Himy-Piéri, J.-Fr. Castille et L. Bougault (dir.), Le Style, découpeur de réel, Rennes, PUR, coll. « Interférences », 2014, p. 139-150.
  81. Lignereux Cécile, « Du fait de langue à l’effet de style : les zeugmes syntaxiques de Mme de Sévigné  « Les supplications maternelles à l’épreuve des convenances épistolaires », dans L. Albert, P. Bruley et A.-S. Dufief (dir.), La supplication. Discours et représentation, Rennes, PUR, coll. « Interférences », 2014, p. 29-39.
  82. Lignereux Cécile, « L’exagération de la faute : une technique propre à la lettre de remontrance », Exercices de rhétorique [En ligne], n° 4, « Sur l’amplification », St. Macé (dir.), 2014, p. 2-15, URL : http://rhetorique.revues.org/349
  83. Lignereux Cécile, « La rhétoricité conditionnelle des lettres de Mme de Sévigné », Exercices de rhétorique [En ligne], 6 | 2016, URL : http://rhetorique.revues.org/428 .
  84. Lignereux Cécile, « Une routine de la civilité épistolaire : l’expression de la condoléance », Exercices de rhétorique [En ligne], 6 | 2016, URL : http://rhetorique.revues.org/437 .
  85. Lignereux Cécile, « D’un sous-genre épistolaire à sa mise en œuvre en contexte familier : l’exhortation », dans É. Gavoille et Fr. Guillaumont (dir.), Conseiller, diriger par lettre, Tours, Presses universitaires François-Rabelais, coll. « Perspectives littéraires », 2017, p. 537-552.
  86. Lignereux Cécile, « Les rituels épistolaires de l’amitié », dans Sévigné, épistolière du Grand Siècle. Catalogue de l’exposition du 25 mai au 22 octobre 2017 au château de Grignan , Lyon, Libel, 2017, p. 112-122.
  87. Lignereux Cécile, « Des prototypes rhétoriques à leur fragmentation épistolaire : l’exemple d’une consolation en pièces détachées », Exercices de rhétorique [En ligne], 9 | 2017, URL : http://rhetorique.revues.org/529
  88. Longino Michèle, « Le moment de la séparation », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 29-44.
  89. Macé Stéphane, « “Voilà bien des lanternes, ma pauvre bonne”. Quelques remarques sur l’emploi des présentatifs voici-voilà », dans C. Lignereux (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, 2012, p. 177-188.
  90. Meniel Bruno, « Mme de Sévigné et la rhétorique du naturel », Exercices de rhétorique [En ligne], 6 | 2016, URL : http://journals.openedition.org/rhetorique/429 .
  91. Merlin-kajman Hélène, « Le partage du sensible dans les Lettres de Madame de Sévigné », dans Connivences épistolaires. Autour de Mme de Sévigné (Lettres de l’année 1671), actes de la journée d’agrégation du 1er décembre 2012 , M. Bombart (dir.), Publications en ligne du GADGES, URL : http://facdeslettres.univ-lyon3.fr/le-partage-du-sensible-dans-les-lettres-de-l-annee-1671-de-la-correspondance-de-mme-de-sevigne-712858.kjsp .
  92. Metz Maïté, « Mme de Sévigné : une parisienne à la mode », Sévigné, épistolière du Grand Siècle. Catalogue de l’exposition du 25 mai au 22 octobre 2017 au château de Grignan , Lyon, Libel, 2017, p. 12-25.
  93. Mongenot Christine, « Mme de Maintenon épistolière : une Sévigné en négatif ? », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 213-235.
  94. Noille Christine, « Les lettres de Mme de Sévigné sont-elles informes ? Éléments pour une rhétorique de la disposition », dans C. Lignereux (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, 2012, p. 19-48.
  95. Noille Christine, « Brève notice d’histoire littéraire : la question de la rhétoricité sévignéenne », Exercices de rhétorique [En ligne], 6 | 2016 : URL : http://journals.openedition.org/rhetorique/442 .
  96. Orwat Florence, « Une rêveuse enjouée : Mme de Sévigné », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 83-100.
  97. Pagani-naudet Cendrine, « Comment lire la lettre de la prairie ? », dans C. Lignereux (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, 2012, p. 119-132.
  98. Poulouin Claudine, « Le neuvième mois de Mme de Grignan. (Étude littéraire des huit Lettres de novembre 1671) », dans Séminaire Sévigné, Journée d’agrégation organisée par C. Poulouin à l’Université de Rouen le 13 décembre 2012 , Publications numériques du CÉRÉdI, «Séminaires de recherche », n° 1, 2013 : URL: http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/public/?le-9e-mois-de-mme-de-grignan-etude.html .
  99. Plazenet Laurence, « Mme de Sévigné: du style des choses aux choses du style », XVIIe Siècle, n° 278, janvier 2018, p. 137-153, URL : https://www.cairn.info/revue-dix-septieme-siecle-2018-1-page-137.htm
  100. Queneau Jacqueline, « L’art de vivre au temps de Mme de Sévigné », dans Sévigné, épistolière du Grand Siècle. Catalogue de l’exposition du 25 mai au 22 octobre 2017 au château de Grignan , Lyon, Libel, 2017, p. 56-65.
  101. Reguig Delphine, « “Vous êtes encore toute vive partout”. Images et présence dans les lettres à Mme de Grignan », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 277-295.
  102. Richard-pauchet Odile, « Richesse créative et écriture de soi », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 59-82.
  103. Ricord Marine, « Les réflexions de Mme de Sévigné », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 177-193.
  104. Rosellini Michèle, « “Un si bon miroir des faiblesses de notre cœur” : lecture et expérience de soi dans les Lettres de l’année 1671 », dans Séminaire Sévigné, Journée d’agrégation organisée par C. Poulouin à l’Université de Rouen le 13 décembre 2012 , Publications numériques du CÉRÉdI, « Séminaires de recherche », n° 1, 2013 : URL : http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/public/?un-si-bon-miroir-des-faiblesses-de.html .
  105. Rosellini Michèle, « “Je suis bien loin d'abonder dans mon sens” : lecture et expérience de soi dans les Lettres de l'année 1671 », dans Connivences épistolaires. Autour de Mme de Sévigné (Lettres de l’année 1671), actes de la journée d’agrégation du 1er décembre 2012 , M. Bombart (dir.), Publications en ligne du GADGES, URL : http://facdeslettres.univ-lyon3.fr/recherche/gadges/publications/un-si-bon-miroir-des-faiblesses-de-notre-coeur-lecture-et-experience-de-soi-dans-les-lettres-de-l-annee-1671-625265.kjsp?RH=1206110864985
  106. Tamas Jennifer, « Pistes pour l’analyse stylistique », dans N. Freidel, Fr. Calas, C. Lignereux et J. Tamas, Mme de Sévigné. Lettres de l’année 1671, Paris, Atlande, coll. « Clefs-Concours-Lettres », 2012, p. 255-274.
  107. Tardy Cécile, « La dette de Madame de Sévigné envers Voiture dans les Lettres de 1671. Une filiation galante », dans Séminaire Sévigné, Journée d’agrégation organisée par C. Poulouin à l’Université de Rouen le 13 décembre 2012 , Publications numériques du CÉRÉdI, « Séminaires de recherche », n° 1, 2013 : URL: http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/public/?la-dette-de-madame-de-sevigne.html .
  108. Trézin Christian, « À Grignan, les domaines du Comte », dans Sévigné, épistolière du Grand Siècle. Catalogue de l’exposition du 25 mai au 22 octobre 2017 au château de Grignan , Lyon, Libel, 2017, p. 44-49.
  109. Trézin Christian, « Mme de Sévigné et la chronique des travaux à Grignan », dans Sévigné, épistolière du Grand Siècle. Catalogue de l’exposition du 25 mai au 22 octobre 2017 au château de Grignan , Lyon, Libel, 2017, p. 50-55.
  110. Trézin Christian, « Mythe sévignéen et tourisme à Grignan », dans Sévigné, épistolière du Grand Siècle. Catalogue de l’exposition du 25 mai au 22 octobre 2017 au château de Grignan , Lyon, Libel, 2017, p. 88-100.
  111. Tourrette Éric, « L’ombre des Maximes », dans C. Lignereux (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, 2012, p. 147-158.
  112. Vanackere Mathilde, « “Les moindres choses me sont chères” : l’invention du quotidien dans les Lettres de 1671 de Madame de Sévigné », dans Séminaire Sévigné, Journée d’agrégation organisée par C. Poulouin à l’Université de Rouen le 13 décembre 2012 , Publications numériques du CÉRÉdI, « Séminaires de recherche », n° 1, 2013 : URL: http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/public/?les-moindres-choses-me-sont-cheres.html .
  113. Vanackere Mathilde, « Les petits drames du corps : esquisses d’une poétique du vivant dans la Correspondance de Madame de Sévigné », ATALA Cultures et sciences humaines, n° 16, septembre 2013, p. 259-269.
  114. Vanackere Mathilde, « “Qui es-tu ?” Discours personnels et subjectivité », dans J. Sribnai (dir.), Récit et relation de soi au XVIIe siècle, Acta Fabula, volume 16, n° 1, janvier 2015, http://www.fabula.org/revue/document9064.php .
  115. Vanackere Mathilde, « Usages, plaisirs & troubles du récit en régime épistolaire : le cas Sévigné », Acta fabula, vol. 17, n° 6, novembre-décembre 2016, URL : http://www.fabula.org/revue/document9934.php .
  116. Vanackere Mathilde, « Vivre avec La Fontaine. Le cas Sévigné », Le Fablier, n° 27, 2016, p. 73-80.
  117. Viallet Adrien, « Les lettres de reprise entre Mme de Sévigné et Bussy-Rabutin », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 297-314.
  118. Vialleton Jean-Yves, « Écriture épistolaire et rhétorique : Aristote, ancêtre de la marquise de Sévigné », dans C. Lignereux (dir.), Lectures de Mme de Sévigné. Les lettres de 1671, Rennes, PUR, 2012, p. 49-66.
  119. Zoberman Pierre, « Sévigné ou La Nouvelle Héroïde », dans C. Lignereux (dir.), La première année de correspondance entre Mme de Sévigné et Mme de Grignan, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 45-58.